Gestion de Fortune

18112017

Retour Vous êtes ici : Accueil Assurance vie Rubriques Patrimoine : les 25-35 ans sont (trop) prudents

Patrimoine : les 25-35 ans sont (trop) prudents

Selon une enquête Ifop/UFF, les 25-35 ans songent majoritairement à se constituer un patrimoine mais restent très frileux dans leur investissement.

Près de 9 jeunes sur 10 entre 25 et 35 ans songent à se constituer un patrimoine, traduisant « une certaine confiance dans l'avenir et leur capacité d'enrichissement », selon une enquête réalisée par l'Ifop pour l'UFF du 22 au 29 mai 2017 auprès de 800 jeunes.

Mais seuls 34% d'entre eux affirment être actifs dans la constitution de leur patrimoine. Il s'agit des profils les plus favorisés : diplôme supérieur, CSP+, propriétaires d'un logement et détenteurs de produits de placement. Ceux qu'on appelle aussi les « millenials » estiment que pour se constituer un patrimoine, il faut pouvoir mettre de côté chaque mois en moyenne 629 €, ce qui représente un montant relativement élevé. Mais en moyenne, ils arrivent à épargner 249 € par mois.

Ces jeunes sont plutôt frileux en matière de placement : 45% disent n'accepter aucun risque et préférent opter à 82 % pour le Livret A, tandis que le PEL et l'assurance vie intéressent moins d'un jeune sur deux.

Pour les jeunes, patrimoine = immobilier 

Pour eux, avoir du patrimoine c'est être propriétaire ! 78% des jeunes entre 25 et 35 ans affirment spontanément qu'« avoir du patrimoine » désigne en premier lieu le fait de posséder des biens immobiliers.

A l'inverse, l'investissement dans des placements financiers de type Bourse, actions et parts dans une entreprise ne fait pas partie des préoccupations des jeunes de 25 à 35 ans : moins d'un quart déclarent s'intéresser aux marchés financiers. Selon l'UFF, « le fait d'avoir vécu une décennie de crise financière explique, sans doute en partie, la défiance de cette génération ».

Reste que le manque d'éducation financière est criant : 6 jeunes sur 10 répondent mal à la question concernant la stratégie d'épargne. Contrairement à ce qu'affirme la majorité d'entre eux, épargner 200 € par mois pendant 20 ans est plus payant que 800 € pendant 5 ans ou que 400 € pendant 10 ans.