Gestion de Fortune

26032017

Banniere Programme-Immo2017

Retour Vous êtes ici : Accueil Au sommaire des magazines Juin 2015 - n°260

DOSSIER : Bourse, les places financières à privilégier

mars

Depuis le début de l’année, le marché des actions connaît des évolutions contrastées. Alors que les places boursières européennes et asiatiques sont en train de boucler un premier semestre en fanfare, dans le même temps, les investisseurs font preuve d’attentisme à l’encontre des Etats-Unis et de certains pays émergents. Reste à savoir si ce même scénario sera toujours à privilégier dans les mois à venir.  

Commander le numéro

AU SOMMAIRE DU MAGAZINE

150501 sommaire

ASSURANCE VIE : Les améliorations que propose le Doyen Aulagnier

Après une période de doute au cours de l’année 2012, les epargnants ont repris leurs bonnes habitudes et retrouvé les chemins de l’assurance. Ils ont apporté leur épargne, encouragés en cela par la baisse significative du rendement des livrets d’épargne.

Commander le magazine

GESTION DE FORTUNE : Enquête sur les sociétés étrangères basées en France

Ces acteurs étrangers restent souvent discrets, ils n’en sont pas moins très actifs. Commençons par évoquer la situation des banques. Nous aborderons dans notre chronique suivante, le rôle des sociétés d’assurances et des cabinets de CGP sur le territoire français.

Commander le magazine

L'HUMEUR DE GEF

Royal baby

CMC Markets France a sorti une étude sur « l’impact de la naissance d’un royal baby sur les indices ». L’un de leurs analystes s’est penché sur " les réactions des marchés aux naissances précédentes de la maison des Windsor ". Selon lui l’analyse montre que " les naissances de la famille Royale de Grande Bretagne ont été chaudement saluées par le marché avec des retours positifs sur le jour, la semaine et le mois après ". Précision de la plus haute importance: " Alors que les garçons ont été plus salués le jour suivant, les filles engendrent des résultats supérieurs pour la semaine et le mois suivant ". On s’occupe comme on peut…

 

Piston

Michel Sapin, ministre des Finances, et Christian Eckert, secrétaire d’Etat au budget, sont allés sur le terrain lundi 27 avril, dans une entreprise de Seine-et-Marne, pour annoncer le lancement du " suramortissement fiscal " pour encourager l’investissement. Il parait que c’est un hasard, toujours est-il que la presse n’a pas relevé que l’industrie en question s’appelle « Le Piston Français ! » Ils sont très forts à Bercy !

 

Google au service du fisc 

Confidence d’un banquier privé. L’un de ses clients vient de se faire épingler sur l’estimation de sa « petite bâtisse » à la campagne à la suite d’un repérage effectué sur Google Map par un inspecteur des impôts. En réalité, les captures d’écran montraient plutôt une belle propriété arborée avec piscine… Verra-t-on un jour des drones au service de Bercy survoler les campagnes ? 

 

SOS !

Marielle Cohen-Branche, Médiateur de l’AMF, et ancien Conseiller à la Cour de cassation, raconte qu’un président de chambre de cour d’appel l’a appelé pour lui demander si elle pouvait intervenir à sa rescousse. « J’ai 17 procédures sur les bras avec des dossiers dans ton domaine financier, je n’en peux plus ». Pourvoi rejeté !

 

Agapes

Mardi 21 avril, le ministre de l’Economie fait savoir à a presse que son agenda comporte un « Buffet coopératif » avec Carole Delga, secrétaire d’Etat chargée du Commerce, Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie, Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture. Buffet coopératif, quesaquo ? Renseignements pris, des coopératives ont préparé le festin des édiles : « légumes, fruits, yaourt et pain des Fermes Bio d’Ile de France, tofu artisanal de Tossolia (Alpes de Haute-Provence), aligot et fromage de Laguiole de la Coopérative Jeune Montagne (Aveyron), saucisse de Toulouse de Cooperl (Bretagne), glaces et sorbets artisanaux La Belle Aude, de la Fabrique du Sud (Aude), vins de la Cave de Ribeauvillé (Alsace), thès et infusions de Scop Ti (Bouches du Rhône) ».. Sieste après, supposons-le ! 

 

Histoire corse

Marielle Cohen-Branche, Médiateur de l’AMF, narre une anecdote " alléchante " : pour la remercier d’avoir promptement réglé un conflit avec sa banque, un épargnant natif de Corse lui a adressé une belle caisse de cochonnailles et de vins. « Nous avons regardé si la valeur de ces gratifications n’excédait pas les limites autorisées par membre de l’ équipe, et nous avons accepté » Revoià la belle tradition des « épices des juges »…