Gestion de Fortune

17082017

Retour Vous êtes ici : Accueil Banque/CGP Rubriques Compagnie des CGPI : le départ de Jean-Pierre Rondeau

Compagnie des CGPI : le départ de Jean-Pierre Rondeau

Jean-Pierre Rondeau a quitté la présidence de la Compagnie des CGPI. C'est Philippe Feuille qui a été élu président lors de l'assemblée générale de l'association de CIF vendredi 10 mars

C'est un tournant important pour la Compagnie des CGPI : son président historique, Jean-Pierre Rondeau a quitté ses fonctions. L'assemblée générale de l'association de CIF qui s'est tenue le vendredi 10 mars à Paris, a élu le nouveau président Philippe Feuille et renouvelé une quinzaine de membres du conseil d'administration.

Dans quelques semaines, Jean-Pierre Rondeau va en effet céder son cabinet de gestion de patrimoine Megara Finance. Dans la finance depuis 48 ans, d'abord dans la banque privée, puis à son compte en créant en 1994 son propre cabinet de gestion de patrimoine, il s'est beaucoup investi pour la profession de CGPI : c'est ainsi l'un des créateurs de l'Union des conseils en Patrimoine indépendants (UCPI), puis de la CNPP en 1996 (devenue CIP et CNCGP depuis), et enfin de la Compagnie des CGPI (ex CIF-CGPC) en 2006. Il a également été vice-président de l'association CGPC qui a créé la certification pour les CGP.

302 cabinets et 478 conseillers

Forte de 302 cabinets et 478 conseillers, la Compagnie des CGPI a une place à part parmi les associations de CGPI. C'est « la seule association de CIF purement CGPI », a souligné Jean-Pierre lors de l'assemblée générale, et qui a voulu garder le « i » de indépendant. Connu pour ses combats virulents et sans langue de bois, Jean-Pierre Rondeau a été parmi les premiers à s'attaquer au sujet des rétrocessions en allant à Bruxelles. Aujourd'hui, il milite pour le mandat d'arbitrage en matière d'assurance vie pour les CGPI et évoque toujours l'idée de la transférabilité des contrats d'assurance vie.

L'association est aussi l'une des plus critiques sur les produits de défiscalisation et atypiques. Enfin, sur Priips, « nous ne sommes pas inquiets » : pour continuer à proposer un large éventail de fonds aux clients, « nous pourrons toujours leur proposer d'ouvrir plusieurs contrats d'assurance vie », a conclu Jean-Pierre Rondeau qui reste président d'honneur de l'association. 

CMG