Gestion de Fortune

27072017

Retour Vous êtes ici : Accueil Capital invest. Rubriques Assurance vie : Axa crée le premier fonds en private equity «loi Macron»

Assurance vie : Axa crée le premier fonds en private equity «loi Macron»

Destiné aux clients fortunés d’Axa France, le premier support d’assurance vie investi en capital-investissement avec la remise en titres autorisée désormais par la loi Macron a été présenté à Bercy. Son enveloppe est de 40 M€. 

Le capital-investissement a la cote auprès des assureurs et du gouvernement. Après CNP Assurances la semaine dernière, c’est au tour d’Axa de lancer un support investi en capital-investissement. C’est le ministre de l’Economie, Emmanuel Macron en personne qui a présenté à Bercy ce mardi 5 juillet 2016 ce fonds baptisé NextStage Croissance. Il s’agit en effet du premier support à bénéficier des dispositions de l’article 137 de la Loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques d’août 2015, dite « loi Macron ».

De la dette aux fonds propres

En clair, cet article de loi permet d’investir sur des titres non cotés dans le cadre d’un contrat d’assurance vie ou capitalisation et surtout de pouvoir sortir, en cas de demande de rachat ou de décès, en titres. « Nous sommes dans un pays avec une épargne financière abondante mais qui l’utilise mal », a justifié Emmanuel Macron, dénonçant « le manque de fonds propres qui touche toutes les catégories d’entreprises », en particulier les PME et les ETI. Autre paradoxe, a-t-il rajouté, : « Nous sommes dans une économie de plus en plus tirée par les start-up et nous gardons pourtant un mode de financement par la dette qui est plutôt celle d’une économie de rattrapage. Or l’économie de l’innovation a besoin d’un financement orienté vers les fonds propres ».

Pour Thomas Buberl, le nouveau directeur général du groupe Axa, venu également à Bercy présenter ce nouveau fonds à la presse, « il est plus difficile aujourd’hui d’assurer des rendements qu’il y a dix ans, alors que les besoins des clients n’ont pas changé » a-t-il indiqué en rajoutant : « Nous avons trouvé une nouvelle classe d’investissement » avec ce support qui « investit dans des actifs tangibles », à l’instar de ce qui se fait déjà dans l’immobilier.

Pour les contrats Axa Gestion Privée et Axa Thema

Selon Grégoire Sentilhes, président de NextStage, la société de capital-investissement qui gère ce fonds (467 M€ investis dans 67 sociétés), Nextstage Eurocroissance est doté d’une enveloppe de 40 M€ et sera commercialisé au sein des contrats d’Axa Gestion Privée (Amadéo, Amadéo Excellence, Patrimoine Asset Management et Patrimoine Asset Management Excellence) et d’Axa Thema (Coralis Sélection).

Interrogé par Gestion de fortune sur l’arrivée d’autres assureurs sur cette nouvelle classe d’actifs, Emmanuel Macron a indiqué que chez de nombreux assureurs, des « travaux sont en cours ».

Un compte entrepreneur investisseurs attractif fiscalement pour fin 2016

Il a par ailleurs indiqué que le gouvernement travaillait, dans le cadre de la loi Sapin 2, à créer un « fonds de pension à la française en assouplissant les contraintes prudentielles », c’est-à-dire en sortant ces véhicules des contraintes de Solvabilité 2 pour qu'ils retournent sous Solvabilité 1. Il a également évoqué le lancement en fin d’année d’un compte entrepreneurs investisseurs avec un « traitement fiscal beaucoup plus avantageux ».