Gestion de Fortune

25042017

Retour Vous êtes ici : Accueil Capital invest. Rubriques Capital-investissement : succès du closing du 4e fonds d'Unigestion sur le marché secondaire

Capital-investissement : succès du closing du 4e fonds d'Unigestion sur le marché secondaire


Le marché secondaire du capital-investissement est en plein essor. Le 4ème fonds Unigestion Secondaries Opportunities a annoncé le succès de son premier closing. 

La société de gestion Unigestion, présente depuis 2000 sur le marché du capital-investissement secondaire, a annoncé fin août qu'elle a réalisé avec succès le premier closing de son quatrième fonds de capital-investissement secondaire, Unigestion Secondaries Opportunities IV (USO IV).

« Les deux précédents fonds secondaires de la société, USO II et III, ont enregistré de solides performances, ayant bénéficié d'opportunités d'investissement de grande qualité à des niveaux de valorisation attrayants », indique la société. Le fonds USO IV a reçu plus de 177 M€ d'engagement, correspondant à près de 60 % de la taille cible de ce fonds.

Ce fonds vise les transactions secondaires de taille petite à moyenne en vue d'acquérir des actifs de grande qualité à des niveaux de valorisation attractifs. Il se concentre sur les fonds de petites et moyennes tailles, les restructurations de fonds, les investissements secondaires directs et les transactions structurées. Son objectif de rendement net est de 1,6x / 20 % TRI.

Pour Christophe de Dardel, responsable de l'équipe private equity chez Unigestion, « Les opportunités d'investissement sur le segment des transactions secondaires de taille petite à moyenne continuent d'être attrayantes ». Unigestion indique pouvoir identifier les opportunités présentant un prix attrayant grâce à un réseau de gérants de fonds, de Limited Partners (LPs) (les structures d'investissement) et d'apporteurs d'affaires développé depuis 20 ans.

« Le flux de transactions devrait rester solide dans un avenir proche, d'autant que de nombreux fonds levés entre 2006 et 2008 approchent désormais de leur fin de vie et exigent des solutions de liquidité pour les LPs », conclut le responsable capital-investissement chez Unigestion.