Gestion de Fortune

23042017

Retour Vous êtes ici : Accueil Gestion d’actifs Rubriques Poursuite de la croissance de l’investissement responsable en France

Poursuite de la croissance de l’investissement responsable en France

D’après Novethic, l’ISR a toujours le vent en poupe avec des impacts variables sur la composition des portefeuilles détenus par les investisseurs.

Selon l’enquête annuelle sur l’Investissement Responsable en France, réalisée par Novethic en partenariat avec le Forum pour l’Investissement Responsable (FIR), les encours comptabilisés sous la bannière de l’investissement responsable se sont élevés en France à 746 Md€ fin 2015, soit une progression de 29 % sur un an.

Une croissance portée par les assureurs

Ce marché est aujourd'hui largement dominé par les investisseurs institutionnels qui détiennent 90 % de la totalité des encours ISR, le solde étant constitué par l'épargne des particuliers. Les assureurs, qui en détiennent plus des deux tiers (soit 465 Md€), constituent le principal moteur de ce développement. La conversion de leurs actifs traditionnels en investissements responsables est ainsi à l’origine de 55 % de la croissance des encours. Il faut dire que «compte tenu de leur activité l’ISR a particulièrement du sens pour eux » comme le rappelle Dominique Blanc, directeur de la recherche sur l’ISR au sein de Novethic, citant notamment « l’exemple d’Axa, assureur santé, ayant récemment décidé se désengager de l’industrie du tabac en cédant ses actifs liés à ce secteur ».

L’ISR de conviction est encore peu représenté

Néanmoins, si le marché de l’investissement responsable se développe en France, l’approche des investisseurs en matière de pratiques ISR reste pour le moins minimaliste. En effet, l’enquête Novethic distingue trois niveaux d’impact de l’analyse des entreprises sur des critères ESG sur la sélection des titres en portefeuille. Le plus significatif, appelé « ISR de conviction », concerne ainsi seulement 54 Md€, soit 7 % des encours totaux. Il combine les approches de sélection ESG les plus exigeantes et les investissements thématiques sur des dimensions environnementales et/ou sociales.

Même s’il a été adopté par les sociétés de gestion

Si l’ISR de conviction est encore très minoritaire, il est interessant de noter qu’il est aujourd’hui pratiqué par une trentaine de sociétés de gestion dans l’Hexagone, soit plus de la moitié de celles actives sur l’investissement responsable. Certaines d’entre elles y consacrent une faible part de leurs encours (moins de 10 %) mais près de la moitié appliquent ce type de critères sur plus de 90 % de leurs encours ISR. Parmi elles, 7 gèrent plus de 500 M€ en utilisant cette méthode. On peut notamment citer Sycomore AM, La Française Inflection Point, Federis GA, Ecofi Investissements, Agicam, Natixis AM et sa filiale Mirova et Generali Investments Europe.