Gestion de Fortune

26072017

Retour Vous êtes ici : Accueil Gestion d’actifs Rubriques L’AMF met en garde sur les risques pesant sur les marchés financiers

L’AMF met en garde sur les risques pesant sur les marchés financiers

Dans sa « Cartographie des risques » pour l’année 2017, l’AMF pointe notamment du doigt les risques pesant sur les marchés boursiers.

Risques de remontée trop rapide des taux d’intérêt, réajustement brutal du prix des actions sont autant de risques que l’AMF pointe du doigt dans sa « Cartographie des risques 2017 ».

En effet, à l’occasion de son nouvel exercice de cartographie, l’AMF a relevé une aggravation de certains risques ou la montée de risques nouveaux :

-Le risque d’une correction brutale sur les marchés : les valorisations élevées et la volatilité faible ne paraissent pas refléter le niveau de la croissance économique, ni l’incertitude ambiante, y compris géopolitique ;

-Le risque d’une hausse brutale des taux d’intérêt, dans un contexte de hausse de l’endettement privé et de faiblesse des primes de risque. Dans cet environnement, la politique de la Banque centrale européenne aura un impact déterminant pour la zone euro. De plus, dans certains pays émergents, le coût de la dette pourrait devenir insoutenable en cas de forte hausse des taux longs ou de dépréciation de la monnaie nationale (compte tenu d’une dette libellée en devise étrangère) ;

-Le risque d’une concurrence réglementaire et d’une moindre coopération internationale après des scrutins électoraux qui ont ouvert une période d’incertitude (élection américaine, vote en faveur du Brexit au Royaume-Uni), que les marchés financiers ne semblent pas avoir intégré dans les cours. A cet égard, la question de la supervision et du redressement et de la résolution des chambres de compensation apparait d’importance dans la mesure où elles concentrent désormais les risques de contrepartie.

Notons toutefois quelques signes positifs du côté de la gestion d'actifs avec un meilleur cadre réglementaire permettant de mieux appréhender et contenir les risques liés au levier ou à la liquidité, grâce notamment à la loi Sapin 2 note l'AMF.