Gestion de Fortune

22092017

Retour Vous êtes ici : Accueil Gestion d’actifs Rubriques Produits Architecture ouverte : K&P Finance lance le fonds Kilimandjaro

Architecture ouverte : K&P Finance lance le fonds Kilimandjaro

K&P Finance lance Kilimandjaro, un fonds de fonds patrimonial flexible, en partenariat avec Rothschild & Cie. Le cabinet compte propose ce fonds en architecture ouverte à ses 2 500 clients. 

En partenariat avec Rothschild & Cie, K&P Finance présente un fonds de fonds patrimonial flexible et internationalement diversifié. « Ce n'est pas un clone d'un fonds existant, précise Marc Terras, cogérant du fonds. L'objectif est de délivrer une performance plus élevée que celle des fonds en euros, avec une volatilité comprise entre 5 % et 10 % ».

Cet OPC, dont l'actif est aujourd'hui de plus de 2 M€, sera proposé aux 2 500 clients du cabinet de conseil en gestion de patrimoine indépendant fondé par Antoine Tranchimand et Philippe Malatier. Référencé sur plusieurs plateformes (Cardif, AEP, Swiss Life et, bientôt, Nortia, MMA...), il pourra aussi faire partie, pour d'autres souscripteurs, des unités de compte de leurs contrats d'assurance vie. Il est également éligible aux contrats de capitalisation ou de retraite (PERP, Madelin).

« Nous souhaitions depuis quelque temps, explique Antoine Tranchimand, disposer d'un fonds dédié capable de s'adapter à la demande d'une majorité de nos clients, qui ne sont pas tous nécessairement expérimentés pour construire une allocation d'actifs ni procéder ensuite aux arbitrages, et ce dans le cadre d'un budget de risque maîtrisé. Kilimandjaro fonctionne en architecture ouverte, prenant les meilleurs savoir-faire là où ils se trouvent. Sur les quinze fonds sous-jacents du portefeuille initial, un seul provient de la maison Rothschild & Cie [R Conviction Euro]. » Figurent aussi dans la liste des fonds comme Invesco Euro Equity, Varenne Valeur, Magellan, BSO Bio Santé, Pictet Water, M&G Optimal Income, Allianz Euro High Yield...

« La base de données que nous utilisons rassemble 10.000 fonds, fait observer Marc Terras. Notre liste d'achat, elle, rassemble près de 350 fonds. Nous suivons une soixantaine d'expertises à travers le monde. Nous avons une équipe de vingt personnes : cinq pour l'allocation d'actifs, qui contribue traditionnellement à la plus grande part de la performance, et quinze pour la sélection des produits. Nous avons lancé notre activité en 1998, à destination des indépendants du patrimoine, des investisseurs institutionnels et des banques privées. »

La stratégie mise en œuvre dans la gestion de Kilimandjaro s'intéresse potentiellement à toutes les classes d'actifs, toutes les zones géographiques et tous les styles. Elle s'appuie sur une étude macroéconomique et microéconomique. Sont principalement regardés les perspectives de croissance, les valorisations et le momentum. Les sous-jacents (fonds gérés activement ou ETF) sont choisis sur la base d'une analyse quantitative et quantitative. Les actions et les obligations représentent respectivement de 20 % à 60 % et de 80 % à 40 % de l'actif. Actuellement, le poids des actions est de 34 %. Les 66 % restants sont composés de produits obligataires et d'expertises en performance absolue (gestion alternative).

Spécialiste en épargne financière, produits de défiscalisation et immobilier locatif, K&P Finance gère actuellement un encours de 150 M€. « Avec la poursuite de notre croissance externe, nous devrions atteindre 200 M€ d'ici à la fin de l'année », estime Antoine Tranchimand.

Caractéristiques du fonds
Nom : Kilimandjaro
Catégorie : diversification
Date de création : 2 mai 2017
Code Isin : FR0013241866
Gestionnaire : Rothschild HDF Investment Solutions (Marc Terras et Stéphane de Kermoal)
Indice de référence : 40 % MSCI World dividendes réinvestis + 40 % JPMorgan GBI EMU coupons réinvestis + 20 % Eonia capitalisé
Profil de risque : 4 (sur une échelle de 1 à 7)
Horizon de placement : 5 ans et plus
Valorisation : quotidienne (parts décimalisées)
Droits d'entrée : 3 % (maximum)
Frais de gestion annuels : 2,65 %
Commission de surperformance : 15 % (à partir du 1er janvier 2018 et seulement en cas de performance positive)