19102021

Retour

Epargne salariale : Epsens dévoile les résultats de son étude 2021

epargne assvie

Epsens, spécialiste de l’épargne salariale, présente les conclusions de son étude 2021 sur le comportement d’épargne des travailleurs français. Beaucoup d’entre eux souhaitent épargner davantage…

Epsens, important acteur de l’épargne salariale, dévoile les résultats de son étude 2021 sur le comportement d’épargne des travailleurs français. C’est le cabinet Qualimetrie qui a réalisé l’enquête de référence auprès de plus de 500 personnes. « La confiance des Français s’améliore, fait observer un porte-parole d’Epsens, mais ceux-ci tirent les leçons de la crise et souhaitent toujours épargner davantage, notamment pour faire face aux imprévus et préparer leur retraire.»

L’épargne salariale, qui trouve naturellement sa place aux côtés des produits de placement réglementés (livret A, PEL, CEL…) plébiscités par une majorité de Français (77 % de taux de détention), est toutefois perçue comme un support de placement plus rentable à moyen et long terme. 42 % des travailleurs français envisagent de renforcer leur épargne dans les douze prochains mois, ce qui représente une augmentation de 3 point par rapport à l’année dernière. Cette envie d’épargner est principalement motivée par un besoin d’anticiper les imprévus (46 %) et de préparer la retraite (38 %). Ces motivations progressent de 9 points en comparaison de l’étude 2020. Si 30 % des personnes interrogées sont dans l’incapacité de situer un niveau de « rendement cible », 23 % d’entre elles estiment qu’un rendement minimum de 2 % est nécessaire pour maintenir leur pouvoir d’achat. « Un niveau impossible à atteindre avec les produits d’épargne réglementés », souligne le porte-parole.

Accélérateur d’épargne

Autre enseignement de l’étude 2021 d’Epsens, la notoriété de l’épargne salariale est plus forte que l’an dernier. Elle est connue de 84 % des travailleurs français, soit 4 points de plus qu’en 2020. Cela dit, seulement 23 % des salariés consultés savent « spontanément » que l’épargne salariale consiste en une redistribution d’une partie des bénéfices ou des résultats de l’entreprise. 51 % d’entre eux ne sont pas au courant qu’ils peuvent placer leurs économies personnelles sur leur plan d’épargne salariale. 60 % d’entre eux ignorent qu’il est possible de transformer leurs jours de congés payés et de RTT en épargne, alors que 64 % se déclarent « intéressés » (dont 25 % « très intéressés ») par la possibilité d’y placer des jours. « L’abondement versé en complément des versements des salariés, commente le porte-parole d’Epsens, est un véritable accélérateur d’épargne. A condition qu’elle vienne compléter d’autres supports d’épargne, les Français sont prêts à prendre plus de risques concernant l’épargne salariale (52 % versus 32 % pour les supports réglementés). Cette prise de risque est acceptée du fait de l’horizon moyen-long terme de l’épargne salariale. »

30 % des détenteurs d’épargne salariale logent au moins la moitié de leurs avoirs financiers dans les produits d’épargne réglementés. Près de trois personnes sondées sur cinq admettent qu’elles ont besoin d’une aide au placement de leur épargne, sous forme de conseils financiers. Elles souhaitent aussi avoir une vision consolidée de celle-ci, tous produits confondus. Par ailleurs, il y a toujours un fort appétit pour les placements responsables – plus d’un Français sur deux – et, plus particulièrement, pour les produits qui favorisent l’économie locale (pour 58 %), l’environnement (pour 55 %) et des projets sociaux (pour 51 %). S’agissant des acteurs de l’épargne salariale, la clarté du dispositif, la rentabilité (abondement, défiscalisation…), l’accompagnement et la facilité de gestion (démarches simplifiées, aspects pratiques…) sont les enjeux du moment.

Rappelons qu’Epsens, qui a plus d’un demi-siècle d’expérience et gère 550.000 comptes pour un encours global de 6 Md€ (à fin 2020), s’appuie sur un actionnariat composé de deux grands groupes de protection sociale, Malakoff Humanis et AG2R La Mondiale, et du premier assureur de personnes en France, CNP Assurances. Plus que jamais, Epsens entend créer une épargne salariale porteuse de sens !

ML