Gestion de Fortune

25022018

Retour Vous êtes ici : Accueil Gestion d’actifs Des opportunités sur les obligations émergentes selon J.P. Morgan AM

Gestion d’actifs

Des opportunités sur les obligations émergentes selon J.P. Morgan AM

Pour le gérant d’actifs, l’histoire est en effet encore loin d’être terminée.

A la tête des marchés obligataires émergents pour J.P. Morgan AM, Pierre-Yves Bareau que Gestion de Fortune a rencontré à Londres s’est voulu rassurant. Selon l’homme qui gère 35 milliards de dollars d’actifs, le ralentissement actuel observé sur cette zone du monde est tout à fait logique. « Ceci est la conséquence d’une surchauffe tant de la croissance que de la demande de biens de consommation. Face à ces deux phénomènes, il devenait important de réguler les choses. Contrairement à ce que certains pourraient penser, il ne s’agit donc en aucun cas d’un problème de solvabilité des états. D’ailleurs, si l’on y regarde de plus près, on constate que le Brésil est créditeur net et que la dette de l’Indonésie ne représente que 30 % de son PIB. Le problème est le même en Chine où il s’agit avant tout de rééquilibrer la croissance en favorisant la consommation interne plutôt que les exportations. Si cette transition est bien gérée, cela ne constituera pas un problème. »

Du côté des investissements réalisés dans son portefeuille, Pierre-Yves Bareau avoue privilégier les stratégies sur la dette souveraine émergente libellée en dollars et les émissions en monnaies locales. En termes de pays, la logique suivie diffère de celle d’il y a trois ans. A l’époque, il fallait investir sur les pays qui profiteraient de la croissance des émergents. Aujourd’hui, c’est l’inverse, mieux vaut investir dans les pays qui vont profiter de la croissance des pays développés comme le Mexique, la zone des Caraïbes, l’Europe centrale, la Corée ou Taïwan.