24072019

Retour Vous êtes ici : Accueil Gestion d’actifs Lombard Odier Private Bank : les 10 idées pour investir au 2nd semestre 2019

Gestion d’actifs

Lombard Odier Private Bank : les 10 idées pour investir au 2nd semestre 2019

Stéphane Monier, chief investment officer de Lombard Odier Private Bank, présente ses dix principaux thèmes d’investissement pour le second semestre 2019.

Le chief investment officer de Lombard Odier Private Bank, Stéphane Monier, fait le point sur les dix idées d’investissement qui, selon lui, orienteront les marchés financiers pour le reste de l’année 2019.

Au cours du 1er semestre, deux tendances ont guidé les actifs financiers. D’abord, la Réserve fédérale américaine a annoncé qu’elle allait suspendre ses hausses de taux, s’engageant ensuite à faire preuve de patience, puis se déclarant prête à baisser ses taux. Depuis, d’autres banques centrales lui ont emboîté le pas. Cela a été le cas de la Banque centrale européenne, qui a écarté toute perspective de hausse des taux avant la mi-2020. La Banque populaire de Chine a, de son côté, indiqué qu’elle se tenait prête à stimuler la croissance économique.

Ensuite, les marchés ont accusé un recul, au mois de mai, lorsque le président Donald Trump a augmenté des droits de douane sur les importations chinoises et menacé de taxer les importations mexicaines, avant de se hisser à des niveaux historiques, les Etats-Unis et la Chine semblant alors vouloir apaiser les tensions commerciales.

Avoir une exposition au risque équilibrée

« Si l’on considère les mois à venir, fait observer Stéphane Monier, l’incertitude majeure demeure liée aux échanges commerciaux. L’impact des hausses des droits de douane du premier semestre 2009 a déjà été largement pris en compte et les marchés n’anticipent pas une éventuelle nouvelle escalade. Cependant, ajoute-t-il, il convient de rappeler que le différend commercial a fortement perturbé les chaînes d’approvisionnement, sapant la confiance des investisseurs et freinant la croissance des entreprises. Par ailleurs, le mois dernier, le contexte est devenu encore plus complexe avec l’aggravation des tensions américano-iraniennes. »

Les points clés retenus par Stéphane Monier pour passer un bon second semestre sont :   

1.- Surveiller les regains de volatilité (la probabilité d’un accident économique demeure élevée)  
2.- Détenir un niveau adéquat de liquidités et de trésorerie (pour saisir des opportunités)  
3.- Privilégier les obligations par rapport aux actions (le potentiel de hausse des actions est limité)  
4.- Regarder vers les actions des secteurs technologie et banque (aux perspectives prometteuses)  
5.- S’intéresser à la dette émergente (possibilité de portage et meilleure liquidité que les actions)  
6.- Avoir de l’or (protection contre les turbulences de marché)  
7.- Ne pas avoir trop de dollar (l’affaiblissement du billet vert, surévalué de 5 %, devrait s’accélérer)  
8.- S’exposer au yen (meilleure couverture de change contre l’aversion au risque)  
9.- Tirer parti de l’évolution attendue des devises émergentes (vu la politique des banques centrales)
10.- Penser à l’immobilier coté (prix raisonnables dans un contexte de faibles rendements)

Le stratégiste encourage les investisseurs à s’assurer que, dans leurs portefeuilles, l’exposition au risque est équilibrée. Les mesures prises par les banques centrales devraient soutenir les valorisations et la confiance à court terme. Enfin, avoir recours à des couvertures (or, yen…) lui paraît nécessaire pour pouvoir atténuer les regains de volatilité et amortir les turbulences occasionnées par les turbulences macroéconomiques.


Michel Lemosof