21092020

Retour Vous êtes ici : Accueil Gestion d’actifs Retraite : nouveau point de BlackRock sur sa position

Gestion d’actifs

Retraite : nouveau point de BlackRock sur sa position

blackrock

blackrock

Impliqué à son corps défendant dans le débat sur les dispositifs de retraite en France, BlackRock vient de rappeler sa position, cherchant à dissiper tout malentendu.

Pour faire suite à la diffusion d’actualités liées aux débat sur les nouveaux dispositifs de retraite en France, BlackRock, plus grand gestionnaire d’actifs au monde (6.963 Md$ fin septembre 2019), a diffusé un communiqué pour rectifier quelques idées fausses. La société d’origine américaine, qui fait l’objet de critiques pour son prétendu rôle dans la réforme des retraites, vient à nouveau de faire le point.

« BlackRock n’est pas un fonds de pension, insiste un porte-parole du géant de la gestion. BlackRock est un gestionnaire d’actifs indépendant agissant dans le cadre des mandats qui lui sont confiés par ses clients, épargnants et investisseurs institutionnels. BlackRock ne commercialise pas de plans d’épargne retraite. Ce sont les professionnels de l’épargne et de la retraite qui proposent aux particuliers et aux entreprises des solutions de placement pour la retraite, en supplément des régimes de base et complémentaires. C’est à ces acteurs que revient le choix des produits à intégrer dans les plans d’épargne-retraite qu’ils proposent. »

0,4 % d’actifs gérés pour des clients français

En juin dernier, la société avait exprimé son point de vue sur la loi Pacte (une fois celle-ci votée), dans une note adressée aux acteurs de l’épargne retraite. Elle souligne qu’elle n’a « en aucune manière » voulu exercer une influence sur la réforme du système de retraite par répartition. Ce système restera selon elle le « socle » de la retraite en France, ainsi que cela avait d’ailleurs été précisé dans son analyse de cette loi.

D’après l’AFG, le marché de la gestion d’actifs en France s’élevait fin 2018 à 3 860 Md€ (mandats et OPC). En comparaison, au 30 juin 2019, BlackRock gérait 27,4 Md€ d’actifs pour le compte de clients français : compagnies d’assurance, caisses de retraite, institutions officielles, entreprises, banques (traditionnelles et digitales), fonds de dotation…

Par ailleurs, Jean-François Cirelli, président de BlackRock France (que Gestion de Fortune a interviewé dans son n° 309 de décembre 2019, entretien en accès libre sur son site), a déclaré le 2 janvier à l’AFP regretter d’avoir été « pris à partie dans une polémique infondée au sujet de sa promotion dans l’ordre de la Légion d’honneur ».

ML