28022020

Retour Vous êtes ici : Accueil Gestion d’actifs Gestion flexible : Guy Wagner (BLI) présente son fonds patrimonial BL-Global Flexible Eur

Gestion d’actifs

Gestion flexible : Guy Wagner (BLI) présente son fonds patrimonial BL-Global Flexible Eur

guywagner

guywagner

Guy Wagner, responsable des investissements de BLI, a présenté son fonds patrimonial BL-Global Flexible Eur, après avoir fait part de ses vues sur l’économie et les marchés financiers en 2020. 

« Nous n’avons pas vocation à prévoir ce que va faire l’économie dans les trimestres à venir, a indiqué Guy Wagner, chief investment officer de Banque de Luxembourg Investments lors de sa venue récente à Paris. Nous essayons de comprendre le cadre dans lequel nous nous trouvons. L’économie mondiale est devenue structurellement plus faible, et ce pour trois raisons : démographie, productivité, surendettement. En revanche, elle est aussi devenue plus stable et les cycles sont plus longs. Le risque de récession est exagéré et, en tout cas, prématuré. Aux Etats-Unis, où les dépenses de consommation représentent les deux tiers du PIB, le chômage est au plus bas et les salaires ont augmenté de 3 % en un an. L’Europe, elle, est plus dépendante de la conjoncture. »

S’agissant de l’érosion monétaire, le stratégiste ne voit pas de raisons de craindre une déflation, ni une remontée rapide : « Si l’inflation, qui est intégrée dans les prix des actifs, devait repartir, cela surprendrait beaucoup de monde. » Par ailleurs, selon lui, les actions européennes ne sont pas vraiment bon marché par rapport aux actions américaines, du fait de différences dans la composition des indices.

En ajustant les multiples de valorisation à la croissance, l’Europe et les Etats-Unis sont à des niveaux similaires. Un marché cher peut très bien continuer à monter, étant donné qu’il n’y a pas de corrélation entre les multiples de capitalisation et la rentabilité à court terme des actions. De surcroît, les entreprises sont devenues plus rentables et génèrent davantage de free cash flow, sans oublier qu’aux Etats-Unis leur taux d’imposition a baissé.

Une performance de choix

« Ce n’est pas, a souligné Guy Wagner, parce que les multiples sont élevés qu’il y a une bulle dans les marchés. Les niveaux de taux d’intérêt justifient les valorisations actuelles. Les facteurs qui ont été à l’origine de la hausse en 2019 sont toujours là ! Et si vous comparez le rendement des dividendes par rapport aux rendements obligataires, les actions n’ont jamais été aussi attrayantes, alors même que l’offre se contracte (rachats, fusions-acquisitions…). Nous préférons des sociétés de qualité (growth) qui ont une visibilité en termes de bénéfices, même si elles sont chères, aux sociétés décotées (value) qui n’ont pas de visibilité en termes de bénéfices. »

Outre-Atlantique, historiquement, quand les actions ont progressé de plus de 20 % en un an, l’exercice suivant a vu le mouvement se prolonger, avec un gain de 13 % en moyenne. Cela dit, il n’en faut pas moins se préparer à obtenir des rendements faibles, voire très faibles, de ses placements. Les taux d’intérêt en baisse augmentent le prix des actifs mais en réduisent simultanément le rendement futur. Pour se protéger : les emprunts d’Etat à long terme et l’or.

La gestion du fonds BL-Global Flexible Eur (fonds patrimonial mixte flexible internationalement diversifié, créé en avril 2005) reflète naturellement les convictions de son gérant. Le moteur de la performance restera les actions. C’est la classe d’actifs à privilégier dans un contexte de croissance économique modérée et d’inflation contenue. Toutefois, comme une correction ne peut être exclue, le volant de liquidités est important.

>> Ventilation du portefeuille : 51,2 % d’actions (contre 68,2 % un an plus tôt), 32 % de cash, 12,6 % d’or (valeurs aurifères) et 4,2 % d’obligations.

>> Secteurs d’activité favoris : consommation, industrie, santé, technologies de l’information. A noter qu’aucune financière n’a été retenue.

>> Zones géographiques préférées : Europe, Asie-Pacifique, Japon, Amérique du Nord. Sur 10 ans, la performance de BL-Global Flexible Eur est de + 72 %, nettement supérieure à celle de sa catégorie (+ 40,5 %). Banque de Luxembourg Investments gère 12,2 Md€ (dont 1,4 Md€ pour le fonds présenté).

Michel Lemosof