21092020

Retour Vous êtes ici : Accueil Gestion d’actifs H2O AM : Bruno Crastes vous écrit une lettre

Gestion d’actifs

H2O AM : Bruno Crastes vous écrit une lettre

brunocrastesweb

brunocrastesweb

Touchés par la crise des marchés financiers provoquée par la pandémie du coronavirus, la quasi-totalité des fonds de H2O AM enregistre au 1er trimestre 2020 des performances très négatives. La lettre rédigée par  Bruno Crastes, le DG, fait le point.

A mi-mars, en onze semaines, six grands fonds de la gamme d’H2O Asset Management ont enregistré de très fortes sous-performances : – 40,5 % pour Moderato, – 54,5 % pour Allegro, – 50,9 % pour Multibonds, – 64,9 % pour Vivace, – 66,5 % pour Multistrategies et – 74,2 % pour Multiequities.

Face à un tel constat qui ne manque pas d’émouvoir la communauté des investisseurs, Bruno Crastes, directeur général d’H2O AM, a pris les devants sur le front de l’information et de la transparence par l’intermédiaire d’une lettre publiée le 17 mars 2020. Explication résumée : l’écart entre les positions acheteuses d’actifs risqués (actifs sous-évalués et volatils) et les positions vendeuses sur les valeurs refuge (actifs surévalués et moins volatils) s’est accru. Les premiers sont devenus moins chers tandis que les seconds ont augmenté en valeur. Dans le même temps, les couvertures n’ont pas fonctionné, notamment sur les devises…

« Au nom de toute l’équipe, écrit Bruno Crastes, nous souhaitons tout d’abord vous présenter, ainsi qu’à vos clients, nos sincères excuses pour les pertes importantes enregistrées sur nos fonds. Si 2008 était une crise de liquidité, 2011, une crise de volatilité, et 2016, une crise de convexité, 2020 est le produit de ces trois précédents chocs, ce qui rend notre gestion des risques plus complexe compte tenu des variations violentes et répétées des marchés. A titre d’exemple, au cours des trois précédentes semaines, l’indice S&P 500 affiche douze variations de plus de 3 % dans les deux sens, une fréquence constatée pour la dernière fois lors de la crise financière de 2008 et lors de la grande dépression. »

Poursuite de la réduction des risques

« Nos portefeuilles, poursuit le professionnel, ont un horizon de placement de long terme et sont gérés avec des matrices de risques qui tendent à sous-estimer, puis à surestimer les budgets de risque (la volatilité). Aucun modèle ne pouvait prédire et absorber de tels chocs successifs, et notre analyse qualitative a échoué à les anticiper. Nous devons désormais faire face à un marché devenu hyper-réactif, qui accélère brusquement à la hausse comme à la baisse. Cette extrême convexité est contraire à notre style de gestion value, mais offre également des opportunités par la suite. En effet, la nature d’une crise est toujours différente par sa causalité mais la séquence de ses effets collatéraux est identique. La volatilité culmine toujours avant le point bas du marché. »

« Dans cet environnement, fait encore observer Bruno Crastes, tandis que la crise évolue vers une crise de liquidité, il est important de se tenir à l’écart des actifs qui ne sont pas protégés par les banques centrales et maintenir en portefeuille ceux qui le sont. L’essentiel de nos positions sont sur les marchés d’obligations souveraines du G10 et des devises. La convergence de ces instruments liquides vers leur juste valeur est en général plus rapide que celui des autres actifs. Notre objectif principal est de réduire les risques. C’est ce que nous avons fait suite à la baisse de l’actif net des fonds et à l’augmentation de la volatilité et des corrélations de nos positions. Cette politique de réduction des risques est menée de manière discrétionnaire et concerne de préférence l’exposition à des stratégies dont l’horizon d’investissement s’est allongé. »

Dans la conclusion de sa lettre, le directeur général dH2O AM rappelle que les corrélations se normalisent avant que les actifs ne remontent et évoque la capacité des fonds maison dont les valeurs liquidatives ont plongé à rebondir au fur et à mesure que la crise actuelle se dissipera.

ML

Pièce(s) jointe(s):
Fichier
Télécharger ce fichier (Communication H2O Website FR.pdf)Communication H2O Website FR.pdf