04072020

Retour Vous êtes ici : Accueil Gestion d’actifs L'épargne salariale poursuit son irrésistible ascension en 2019

Gestion d’actifs

L'épargne salariale poursuit son irrésistible ascension en 2019

Selon l’AFG, 2019 a été une très bonne année pour l’épargne salariale et l’épargne retraite collective. Plus de 10 millions de Français disposent de 13 470 € d’épargne en moyenne.

Suppression ou réduction du forfait social pour les TPE, actionnariat salarié ou encore instauration du nouveau plan d’épargne retraite depuis le 1 er octobre avec la loi Pacte… En 2019, l’épargne salariale et l’épargne retraite ont connu un véritable second souffle, comme l’ont confirmé les chiffres publiés début avril 2020 par l’Association française de la gestion financière (AFG).

Au total, plus de 144 Md€ d’encours sont investis sur les plans d’épargne salariale et retraite des Français, en hausse de +15 % sur un an. Ils sont surtout placés en actions (voir graphique) On dénombre 10,9 millions de bénéficiaires d’épargne salariale et 3,1 millions en d’épargne retraite, chaque bénéficiaire disposant en moyenne de 13 470 € d’épargne.

En 2019, les versements se sont élevés à 15,5 Md€ (+325 M€ sur un an) dont 3,95 Md€ au titre de la participation (+1%) ; 5,4 Md€ au titre de l’intéressement (+3,5%) ; 2,9 Md€ de versements volontaires (stable) et 3,3 Md€ d’abondement (+3,4%).

Les rachats sont également en hausse (+10%) par rapport à l’année 2018, avec plus de 15 Md€ rachetés par les épargnants. « Les salariés ont plus puisé dans leur épargne salariale pour financer leurs projets », a relevé l’AFG qui note que « La très bonne tenue des marchés en 2019 a également encouragé les épargnants à réaliser leurs plus-values, notamment en actionnariat salarié où les rachats ont augmenté de 21% ».

A noter que l’épargne retraite a fait un bond de+20 % sur un an, soit 20 Md€ d’encours de plus par rapport à 2018. Le nouveau dispositif de Plan d’épargne retraite (PER) d’entreprise collectif ouverts ouvert le 1 er octobre 2019 bénéficiait en fin d’année 2019 à 100 000 entreprises, 320 000 salariés pour un encours de plus de 3 Md€, soit par le biais de nouveaux PER soit par la transformation d’anciens Perco.