09032021

Retour Vous êtes ici : Accueil Gestion d’actifs Nouveauté : DNCA Finance lance un fonds d'actions chinoises ISR

Gestion d’actifs

Nouveauté : DNCA Finance lance un fonds d'actions chinoises ISR

chinemarche

chinemarche
DNCA Finance annonce le lancement d’un nouveau fonds, DNCA Invest Sustainable China Equity. Celui-ci investira en valeurs de croissance chinoises de qualité selon une approche ESG.

DNCA Finance, un affilié de Natixis Investment Managers, complète son offre en mettant sur orbite DNCA Sustainable China Equity. Ce fonds Chine investira en appliquant des critères de croissance structurelle sur une sélection de valeurs raisonnablement valorisées et en ayant recours à un filtre extra-financier. Il sera géré par Zhang Zhang et Yingying Wu, sous la supervision de Mathieu Belondrade, gérant-analyste responsable de l’équipe marchés émergents du gestionnaire.

« Il nous semble aujourd’hui indispensable, souligne Eric Franc, directeur général de DNCA, de penser au-delà de l’Europe et de profiter des opportunités qu’offre la Chine, d’autant que, depuis l’arrivée de gérants d’Ostrum, nous avons les compétences et les ressources en interne pour ce marché [voir notre brève du 12 octobre 2020]. » En 40 ans, la Chine est entrée dans le club des économies incontournables en bâtissant un écosystème riche et puissant de sociétés internationales. Encore peu présentes dans les portefeuilles internationalement diversifiés, les actions chinoises progressent dans les allocations d’actifs, avec l’ouverture des marchés de capitaux aux investisseurs étrangers.

A l’épicentre des grandes tendances

La deuxième économie mondiale (la première en termes de parité de pouvoir d’achat) contribue à un tiers de la croissance du PIB mondial. Ses marchés de capitaux, qui constituent la deuxième place boursière de la planète, avec 16 000 Md$ de capitalisation, continuent de croître, portés par l’arrivée de sociétés en Bourse. La nouvelle économie (Internet, technologie, santé, consommation, services) correspond aux deux tiers de l’indice MSCI China, l’ancienne économie (industrie lourde, pétrole/pétrochimie, banques, télécommunications, services publics, immobilier) se contentant de l’essentiel du tiers restant. La Chine ne pèse pas plus de 5 % de l’indice MSCI Monde. Une anomalie qui devrait graduellement se corriger…

Pour Yingying Wu et Zhang Zhang, l’empire du Milieu « se trouve à l’épicentre des tendances qui façonnent le monde dans lequel nous vivons ». Le portefeuille fera la part belle aux sociétés innovantes. Les gérantes choisiront des sociétés de croissance visible « soutenable » à un prix « raisonnable » (Growth at a Reasonable Price ou, en abrégé, GARP), à l’image de Meituan, NetEase, Kingdee, WuXi AppTec, Hengrui Medicine, Ping An, Moutai, Li Ning ou Tal.

« Il y a beaucoup de fantasmes autour de l’ESG en Chine, commente Mathieu Belondrade. En termes de reporting, par exemple, les sociétés chinoises ne sont pas au niveau des sociétés européennes, mais ce n’est pas non plus le Far West ! Dans l’indice CSI 300 de Shanghai, 85 % des entreprises publient des informations sur l’ESG. »

ML