28012022

Retour

Gestion d’actifs

ETF : en avril selon Lyxor les flux de souscriptions ont tenu bon !

PuzzlePartenariat

Dans son dernier Money Monitor Lyxor en date, Lyxor dresse ses statistiques sur les flux de souscriptions d’avril dans les ETF en Europe. Il en ressort que les ETF ont collecté 15,8 Md€ au cours du mois écoulé, malgré un essoufflement des marchés.

En avril 2021, en dépit d’un infléchissement de la tendance des marchés, les flux de souscriptions européens dans les fonds (44,1 Md€ pour les supports d’investissement indiciels et de gestion active) et les ETF (15 Md€, un montant proche des récents records) sont restés soutenus. « Malgré la solide collecte enregistrée par les fonds et les ETF, fait observer Vincent Denoiseux, head of ETF research and solutions chez Lyxor, les craintes liées à la reprise de l’inflation et à la hausse des rendements obligataires souverains ont continué à peser sur la dynamique de marché. »

En un mois, les fonds et ETF obligataires ont rassemblé un total de 30,3 Md€ de nouveaux actifs nets, dont 25,3 Md€ pour les fonds de type ouvert et 5 Md€ pour les ETF. Les fonds et ETF actions, eux, ont drainé 38,8 Md€ d’argent frais, dont 28,8 Md€ pour les fonds de type ouvert et 10 Md€ pour les ETF. « Les ETF ESG ont poursuivi sur leur belle lancée, commente le professionnel, en rassemblant 5,6 Md€. Depuis le début de l’année, les capitaux qu’ils ont recueillis se montent à 34,1 Md€, soit plus de la moitié de la collecte totale des ETF (66 Md€ en cinq mois). Les ETF smart beta ont attiré 1,5 Md€, les investisseurs ayant continué à privilégier le style value. »

La rotation des obligations vers les actions a eu lieu

Début mai, selon Morningstar et Lyxor Asset Management International, le marché européen de la gestion collective, qui compte 28.699 produits (fonds ouverts et Exchange Traded Products), représente un encours cumulé de 11.487,8 Md€ : 44,1 % en actions, 27,3 % en obligations, 14,1 % en multi-asset, 12,2 % en monétaire, 1,3 % en alternatif et 1 % en matières premières. En nombre de supports, les actions dominent également (39,4 % de l’ensemble), devant le multi-asset (30,8 %) et l’obligataire (24,3 %).

Dans son focus sur l’investissement thématique, Lyxor a identifié plusieurs « méga-trends » : nouvelles énergies, eau, robotique et intelligence artificielle, économie numérique, mobilité du futur, technologies de rupture, millennials. « Chaque solution proposée sur le marché, explique l’édition d’avril du Money Monitor Lyxor, doit répondre à trois considérations essentielles : conviction (forte exposition au thème), diversification (pour atténuer le risque inhérent aux valeurs considérées individuellement) et liquidité (certaines actions sont de petites capitalisations). » Quoi qu’il en soit, les investisseurs qui plébiscitent les fonds thématiques veulent profiter de la croissance à long terme attendue sur les mégatendances.

ML