11122018

Retour Vous êtes ici : Accueil Gestion d’actifs Rubriques Actualités Coupe du monde 2018 : les modèles de prévisions des banques ont eu tout faux

Actualité des sociétés

Coupe du monde 2018 : les modèles de prévisions des banques ont eu tout faux

La victoire de la France à la Coupe du monde de football 2018 n'a été donné par aucun modèle de prévisions de résultat utilisé par les banques.

Comme pour chaque Coupe du monde de football, quelques banques se risquent à donner leurs pronostics pour la compétition à venir, à partir de leurs modèles de prévisions internes.

Pourtant, parmi elles, aucune ne pensait que le vainqueur final serait la France qui a battu, rappelons-le, la Croatie en finale. 

Ainsi, une celèbre banque suisse pensait que le vainqueur le plus probable était l'Allemagne, avec 24 % de chances de gagner, suivie par le Brésil (20 %) et l'Espagne (16 %), la France arrivant en cinquième position (7,3 %). Et la Croatie était créditée de 0,2 % de chances de victoire et de 0,9 % de chances de se hisser en finale.

Pourtant, l'équipe allemande a été éliminée dès la phase de poules et le Brésil a été sorti en quarts de finale par la Belgique.

Espèrons pour les clients que les modèles utilisés pour établir ces pronostics soient plus efficaces dans le cadre de prévisions économiques ou pour construire des portefeuilles performants sur la durée. 








 

Mis en ligne le 16 janvier 2012