19082019

Retour Vous êtes ici : Accueil Gestion d’actifs Rubriques Produits Climat : MSCI élargit sa gamme d’indices

Climat : MSCI élargit sa gamme d’indices

MSCI lance de nouveaux indices « changement climatique ». Objectif : aider les investisseurs à identifier et évaluer les opportunités et les risques liés à la transition vers une économie faiblement carbonée.

 

Fournisseur d’outils et de services d’aide à la décision pour les investisseurs internationaux, Morgan Stanley Capital International (MSCI) lance de nouveaux indices sur le climat. Objectif : permettre aux investisseurs d’identifier et d’évaluer plus facilement les opportunités, mais aussi les risques liés à la transition vers une économie bas carbone. Les nouveaux indices « changement climatique » de MSCI font partie d’une large gamme d’outils destinés à aider les investisseurs à créer des portefeuilles plus résilients face aux risques climatiques et à intégrer ces derniers dans leurs processus d’investissement.

Des références évolutives

Basés sur une méthodologie qui se veut simple, ces indices repondèrent les titres en fonction du MSCI Low Carbon Transition Score, qui mesure l’exposition des entreprises au risque de transition vers une économie faiblement carbonée (émissions de carbone et réserves de combustibles fossiles) et leur exposition aux opportunités liées aux énergies alternatives ou aux énergies propres. Ils peuvent être utilisés en tant qu’indices individuels ou en combinaison avec une stratégie ESG globale. Ces nouveaux indices s’ajoutent à la gamme existante d’indices climatiques de MSCI visant à répondre aux besoins des investisseurs institutionnels qui cherchent à faire face aux enjeux du changement climatique dans leurs portefeuilles, notamment les indices MSCI Low Carbon et MSCI Global Environnemental.

« Les effets dévastateurs du changement climatique, explique Rémy Briand, responsable ESG chez MSCI, se feront sentir au-delà des frontières traditionnelles de la plupart des secteurs. Il est essentiel que l’industrie financière s’en préoccupe, afin de permettre la transition vers une économie faiblement carbonée avant que le changement climatique ne devienne un facteur d’instabilité. Bien qu’agir dès à présent peut comporter des risques, un nombre croissant de données indique que des mesures anticipées entraîneront, en définitive, un ajustement moins coûteux. Chez MSCI, nous continuons à développer nos solutions en matière de changement climatique en utilisant des données, des analyses et des outils de nouvelle génération pour faciliter l’alignement sur un scénario de réchauffement à 1,5 °C. A mesure que la recherche climatique poursuivra son évolution, nous veillerons à ce que nos indices concernés reflètent les derniers développements. »

Un système financier durable

EDF utilisera les indices « changement climatique » de MSCI pour une partie des 27,7 Md€ consacrés au démantèlement des centrales nucléaires. « En tant que gestionnaire d’actifs responsable, précise Bernard Descreux, directeur de la division asset management chez le fournisseur d’électricité, nous sommes convaincus qu’il est essentiel de permettre la transition vers une économie bas carbone pour aboutir à la mise en place d’un système financier durable. MSCI est pour nous le partenaire idéal, à l’heure où nous cherchons à nous assurer de la nature durable de nos investissements de long terme. »

Les indices « changement climatique » de MSCI visent à accroître l’exposition aux sociétés qui proposent des solutions pour répondre au changement climatique, avec une exposition deux fois plus importante à ces dernières que dans l’indice de référence. Ils contribuent également à réduire l’exposition aux stranded assets (actifs dont l’exploitation n’a pas d’avenir), avec une exposition au charbon thermique réduite de 50 % et une exposition 4 fois moindre aux sociétés qui proposent des produits à forte intensité carbone par rapport à l’indice parent.

Les investisseurs peuvent utiliser ces indices en tant qu’univers de référence pour guider leurs stratégies d’allocation d’actifs, sous-jacents pour des produits passifs (comme les ETF), mesure de la performance des gestionnaires d’actifs, outil pour mieux comprendre l’impact du changement climatique sur les facteurs de risque et de rendement des portefeuilles ou encore instrument de dialogue avec les entreprises (en vue d’améliorer leurs performances ESG).

A noter que ces indices n’excluent pas les titres selon leur performance climatique, ce qui favorise l’engagement à long terme auprès des entreprises.

Michel Lemosof