16122019

Retour Vous êtes ici : Accueil Immobilier Rubriques Actualités Poursuite de la baisse des taux d'emprunt immobilier

Tendance

Poursuite de la baisse des taux d'emprunt immobilier

Comme le constate le courtier en prêts immobiliers Cafpi, les taux d'intérêt accordés par les banques aux particuliers continuent de diminuer en juillet.

Sur l'ensemble du territoire, Cafpi relève pour le mois de juillet des taux moyens de 3,65 % sur 15 ans, 4 % sur 20 ans et 4,30 % sur 25 ans. Les régions du Nord-Est (Alsace, Lorraine, Champagne-Ardenne et Franche-Comté) se distinguent par des conditions d'emprunt particulièrement attractives, avec des taux pouvant descendre jusqu'à 3,03 % pour un prêt sur 15 ans.

Comment expliquer ces baisses qui perdurent maintenant depuis plusieurs mois ? Elles sont nourries d'une part, par la détente du taux de l'OAT à 10 ans tombé à un plus bas historique de 2,088 % le 19 juillet dernier, et d'autre part par le recul du taux directeur de la BCE, qui a lui aussi touché un plancher depuis la création de l'euro, s'élevant à seulement 0,75 % depuis le 5 juillet.

Dès lors, le climat semble favorable pour un maintien des taux de crédit immobiliers à un niveau faible durant cet été. « Si le mouvement de baisse des taux enclenché ses derniers mois se poursuit, le record de 2005, période durant laquelle Cafpi proposait un taux fixe à 2,95 % sur 15 ans, pourrait être battu », souligne Philippe Taboret, directeur général adjoint de Cafpi.

Reste à savoir combien de temps dureront ces conditions favorables de financement. Le courtier appelle ainsi à la prudence, et n'exclut par une remontée des taux d'emprunt pour le dernier trimestre de l'année. En effet, l'agence de notation Moody's vient d'abaisser de "stable" à "négative" la perspective de notation pour l'Allemagne, les Pays Bas et le Luxembourg tandis que le triple A accordé à la France devrait être reconsidéré à la fin du troisième trimestre, ce qui pourrait faire remonter les taux de l'OAT à 10 ans.

D'après les analyses de Cafpi, « il suffirait que les difficultés de la zone euro s'aggravent et/ ou que les agences de notation rétrogradent la note de la France pour qu'un retournement intervienne ».

 

LES TAUX NATIONAUX MOYENS SUR LE MARCHE

Durée 10 ans 15 ans 20 ans 25 ans
 Marché   3,40 % ?  3,65 % ?  4,00 % ?  4,30 % ?

 

Mis en ligne le 26 Juillet 2012