06122019

Retour Vous êtes ici : Accueil Immobilier Rubriques Actualités Les prêts soutenus par la stabilité des taux

Tendance

Les prêts soutenus par la stabilité des taux

Le courtier Cafpi, nous livre son point de vue sur le secteur des crédits immobiliers.

Les emprunteurs profitent de la stabilité des taux de crédit immobilier, à un niveau toujours aussi attractif. Peut-être par crainte d’une remontée prochaine des taux, rendue probable par le changement de politique monétaire de la Fed et ses répercussions sur celle de la BCE. « Aujourd’hui les indicateurs de marché montrent une situation anachronique, et non viable à terme : alors que croissance a toujours rimé avec inflation, les Etats-Unis disposent d’une croissance mais sans inflation, voire avec une menace de déflation. La BCE se retrouve également face à cette menace. Sa politique, jusqu’à présent très accommodante, doit donc être poursuivie pour faire revenir la croissance. On éloigne ainsi de quelques mois les risques de hausse, sans toutefois les annuler. Dans ce contexte les taux restent stables », précise Philippe Taboret, directeur général adjoint de Cafpi.

Volumes en hausse
Après un dernier trimestre 2013 très soutenu, concluant une année record, le volume des crédits immobiliers distribués reste bon en ce début d’année 2014. La pause des fêtes a été de courte durée et ce mois de janvier s’avère déjà supérieur à celui de 2013. Même l’investissement locatif relève la tête, avec un dernier trimestre 2013 et un mois de janvier 2014 records pour le dispositif Duflot, qui semble trouver ses marques.

Taux stables
En ce début d’année, les banques font preuve d’un bel appétit de dossiers et de clients emprunteurs. Le marché reste donc dynamique du côté des préteurs. Au plan national, les taux moyens pratiqués s’échelonnent entre 2,98 % sur 10 ans et 3,95 % sur 25 ans, sans changement ou en légère baisse par rapport au mois dernier. Les taux fixes négociés par Cafpi sont au minimum inférieurs de 0,28 % par rapport à ces taux nationaux. Ainsi, sur 20 ans, Cafpi propose des taux compris entre 2,95 % et 3,34%, alors que le taux moyen du marché est de 3,57 %.

Le profil des emprunteurs
Le sursaut des investissements locatifs depuis trois mois mérite d’être souligné. On est encore loin des records de 20 % et plus de crédits aux investisseurs aux beaux jours du dispositif Scellier. Mais, avec 13 % de parts de marché, il faut bien reconnaître que le placement pierre garde ses inconditionnels. Explications. Après un démarrage difficile, le dispositif Duflot, accordant une réduction d’impôt aux acquéreurs d’un logement neuf destiné à la location, trouve progressivement sa place. Par ailleurs, la loi Alur réformant les rapports locatifs ne semble pas avoir découragé tous les propriétaires. Les primo-accédants, quant à eux, confirment leur retour avec toujours le même attrait pour le neuf, aides d’Etat obligent (PTZ, TVA à 5,5 % en zone de rénovation urbaine). Ils sont ainsi plus de 23 % à acheter dans le neuf contre près de 77 % dans l’ancien. Ils empruntent en moyenne 169 200 euros sur 233 mois. Les autres accédants achètent à 93 % dans l’ancien et à 7 % dans le neuf. Ils empruntent 192 286 euros sur 199 mois.