09032021

Retour Vous êtes ici : Accueil Immobilier Rubriques Actualités Citya Développement mise sur le maillage local pour séduire les CGP

Tendance

Citya Développement mise sur le maillage local pour séduire les CGP

mdesambucy

mdesambucy

Fort de plus de 250 agences réparties sur tout le territoire, l’administrateur de biens Citya a créé Citya Développement, une filiale dédiée à l’immobilier neuf qui propose aux conseillers en gestion patrimoine son expertise en matière de gestion locative. Entretien avec Marc de Sambucy, son gérant.

Globalement, quelles sont les activités du groupe Citya ?
Le groupe Citya regroupe une multitude de métiers et savoir-faire complémentaires. Mais, selon Philippe Briand, qui a fondé le groupe en 1990, en immobilier, la vraie force repose sur la location, car un propriétaire heureux est celui qui possède un logement occu¬pé. Tous les métiers (syndic, gestion locative, transactions, etc.) servent en quelque sorte de boite à outils pour les agences, leurs partenaires et donc les clients finaux. En plus des agences proprement dites, nous avons internalisé au sein du groupe un organisme de formation, des réseaux de vente, un organisme d’assurance et de garantie…

Quel est le rôle de la filiale Citya Développement ?
Créé il y a trois ans, Citya Développement est la structure dédiée à l’immobilier neuf. Nous travaillons avec l’ensemble des acteurs du marché de la distribution d’immobilier neuf, à savoir les réseaux de ventes intermédiées qu’ils soient bancaires ou indépendants ainsi que les cabinets de gestion de patrimoine. Actuellement en plein développement, nous sommes ainsi passés de trois collaborateurs à plus de 25 en 2020 sur cette activité.

Comment est organisé le marché de l’administration de biens en France ?
Ce marché reste extrêmement satellisé. Citya se situe dans le trio de tête et est le premier acteur indépendant. Au-delà de ce trio, on trouve beaucoup d’acteurs régionaux et locaux. Ainsi, le marché de la gestion immobilière est extrê¬mement dynamique, avec de nombreux rachats d’agences mais aussi beaucoup de nouvelles installations. Rappelons qu’au cours des trois dernières années, Citya a intégré les réseaux Laforêt et Guy Hoquet.
Notre force reste la proximité et la connaissance terrain grâce à nos implantations locales avec 250 agences réparties sur tout le territoire, en métropole et sur l’île de la Réunion. A ce jour, plus de 4 000 collaborateurs travaillent pour le groupe Citya.

Quels sont les partenaires de Citya Développement ?
Nous travaillons avec tous les grands promoteurs. Notre objectif est de faire le lien au niveau local entre les promoteurs, les agences immobilières locales et les réseaux de ventes intermédiées, ainsi que les CGP. Nous avons un rôle de chef d’orchestre. Nous proposons la mise en place d’un package investisseur comprenant, entre autres, des garanties locatives internalisées.
Chaque agence Citya connait le territoire sur lequel elle intervient. Chaque patron d’agence est mandataire social de sa structure, néanmoins, ils s’appuient sur les outils déployés au niveau du groupe, notamment sur la digitalisation et la rapidité. En évitant les tâches chronophages, les agences peuvent ainsi augmenter les relations humaines avec les clients. Chaque partenaire promoteur, réseau de ventes ou CGP a un contact avec l’agence concernée. Par exemple, un CGP basé à Montpellier peut très bien contacter une agence située à Strasbourg, afin d’obtenir une analyse sectorielle et locative.

Concrètement, quels services proposez-vous ?
L’agence Citya effectue la recherche de locataires tout en mettant en place toutes les garanties locatives à l’aide de sa filiale Belvia Garanties. La validation des dossiers intervient dans la demi-journée, à l’aide d’outils spécifiquement conçus, dont un logiciel de détection de faux documents. La garantie de carence s’effectue sur les deniers de l’agence locale, ainsi celle-ci s’implique forcément sur la réalité locative.
L’agence Citya accompagne ses clients jusqu’à la livraison du bien et peut s’occuper du traitement des éventuelles réserves. Enfin, notre credo reste celui-ci : ne pas facturer un propriétaire qui n’a pas encore encaissé un loyer !