29012022

Retour

Articles

Quand l'immobilier fait des cadeaux !

Depuis plus de 50 ans les promoteurs n'ont pas manqué d'imagination dans les primes offertes aux acquéreurs.

Pour la première fois en France, un promoteur offre la possibilité de gagner un studio. En effet, Construction Verrecchia, spécialiste francilien des résidences haut de gamme en pierre de taille, aime se distinguer. Ainsi, pour remercier ses futurs acquéreurs de leur confiance, il leur offre une chance de gagner un studio entièrement meublé et décoré par son architecte d’intérieur.

Les participants ont une chance sur 200 de gagner le gros lot.

Les frais de notaire gratuits ou la cuisine équipée offerte sont généralement des grands classiques de l’offre promotionnelle des promoteurs. Mais il y a eu plus original, comme le montrent le florilège suivant :

  • 1960 : Une Fiat 500 dans le garage. « Pour la 1ère fois en Europe, une voiture est offerte aux acquéreurs d’un appartement vendu 850 NF le m², voiture comprise », dit la publicité. Les 423 logements de la résidence Elysées, à la Celle-Saint-Cloud (78) sont vendus en deux mois.
  • 1976 : Deux au prix du moins cher. Un promoteur offre la possibilité d’acheter deux appartements identiques dans la même résidence au prix du moins cher : le 5ème avec vue (et ascenseur !) au prix du 1er étage.
  • 1992 : De la Clio au Concorde. La conjoncture économique pousse les promoteurs à inaugurer la période des « cadeaux ». Kaufman & Broad est le premier, avec une Renault Clio à 3 000 francs proposée à ses acquéreurs d’une maison individuelle. Quelques mois plus tard, un autre promoteur proposera une semaine pour deux personnes en Californie ou à New-York, voyage en supersonique Concorde compris !
  • 2000 : Une maison aux enchères. Mise à prix : 1 franc ! Pour la première fois, un promoteur met en vente une maison individuelle aux enchères, sur Internet. Le montant minimum de l’enchère est fixé à 5 000 francs. Six enchères sont portées dans les 120 dernières secondes de la vente et la maison est adjugée à… 96 % de son prix catalogue. Un beau succès pour le promoteur, mais non pour ce mode de vente, qui ne sera pas repris par d’autres.