18072024

Retour

Marché

Assurance vie : La collecte nette poursuit sur sa lancée


flèche haut hausse assurance vieElle est positive pour le cinquième mois consécutif, et atteint même les 2,4 Md€ si l’on s’en tient aux seules UC.

 

 

 

  

L’assurance vie peut partir en vacances l’esprit tranquille, ses arrières sont assurés. La collecte nette se maintient en territoire positif pour le cinquième mois consécutif à +1,5 Md€, soit 3,3 Md€ de plus qu’en mai 2023. Les unités de compte (UC) tirent cette performance, puisque leur collecte nette caracole à 2,4 Md€.

Le cru 2024 est largement supérieur au cru 2023, atteignant un total de 14,2 Md€ (+11,9 Md€ sur la même période). Une dynamique due aux cotisations (+2,5 Md€ soit 12,7 Md€), qui augmentent d’un quart sur le compartiment en euros comme les UC.

A noter que la part des cotisations en UC continue d’être inférieure à sa moyenne habituelle, à 37 % du total contre 41 % habituellement. Une désaffection qui se remarque aussi sur les prestations : la baisse globale de 0,8 Md€ par rapport au mois de mai 2023 (11,1 Md€) est uniquement le fait du fonds en euros (-1 Md€) alors que les retraits sur les UC sont à l’inverse plus importants.

Les UC ne représentent maintenant que 29 % de l’encours total de 1 971 Md€ (+4,2 % sur un an).

« Dans la dernière enquête Amphitéa – Cercle de l’Epargne, pour la première fois depuis 2016, l’assurance vie est ainsi redevenue le placement le plus intéressant (61 % de jugements positifs pour l’assurance vie qui devance le Livret A, 60 % et le Plan d’Epargne Retraite, 57 %), commente Philippe Crevel, directeur du Cercle de l’épargne. L’assurance vie bénéficie également, depuis plusieurs mois, du recul de l’immobilier. »

Les transferts toujours importants pour le PER

A fin mai, les PER de leur côté comptabilisent 5,9 millions d’assurés pour un encours de 82,1 Md€, dont la proportion d’UC est en toute logique plus élevée (42 %). Les cotisations sont en hausse de 14 % par rapport au mois de mai 2023 pour atteindre 852 M€, la collecte nette de 51 M€ pour atteindre 575 M€.

Les transferts d’anciens contrats représentent toujours une portion non négligeable des flux vers le PER, puisqu’ils s’élèvent à 278 M€ sur le mois de mai et amènent 19 200 des 61 200 nouveaux assurés.