25062022

Retour

Marché

Generali précise sa position vis-à-vis de la Russie

russepoup

L’assureur a détaillé ce vendredi les mesures qu’il comptait prendre dans le cadre de l’offensive russe sur l’Ukraine. Il fait, en parallèle, un don de 3 M€ pour soutenir les programmes en faveur des réfugiés.

Depuis le début de l’offensive russe en Ukraine et ma mise en place de sanctions par l’Europe, un grand nombre d’entreprises ont déjà indiqué quelles mesures elles comptaient prendre vis-à-vis de leurs activités en Russie. Dans le monde de la finance, les acteurs commencent, eux aussi, à détailler leur train de sanctions.

Ce vendredi, l’assureur Generali a ainsi précisé quelles étaient ses intentions et ses engagements. L’assureur vient, tout d’abord de fermer son bureau de représentation à Moscou. Il a également décidé de démissionner des postes occupés au sein du conseil d'administration de l'assureur russe Ingosstrakh, dans lequel il détient une participation minoritaire de 38,5 %. « Generali n'a donc aucune influence sur ses opérations », précise-t-il dans un communiqué.

L'exposition mineure de Generali au marché russe en termes d'investissements et d'activités d'assurance fait également l'objet d'une évaluation « pleinement conforme à toutes les sanctions applicables ».

Côté engagement, le Groupe a décidé de faire un don de 3 M€ pour soutenir les programmes en faveur des réfugiés, incluant une donation au Haut-Commissariat aux Réfugiés (HCR), « qui est actuellement en première ligne pour apporter une réponse humanitaire en Ukraine », ajoute Generali.

Une campagne de collecte de fonds auprès des collaborateurs du Groupe est également en cours, les dons étant abondés de 1 pour 1 par Generali. Le fruit de cette collecte sera remis à l'Unicef afin de soutenir ses actions pour aider les familles touchées.

PBB