22082018

Retour Vous êtes ici : Accueil Banque/CGP Placement : les familles fortunées préfèrent la prudence (baromètre AFFO)

Banque

Placement : les familles fortunées préfèrent la prudence (baromètre AFFO)

Le baromètre AFFO révèle quelles grandes classes d’actifs les familles fortunées clientes des family offices ont privilégié en 2017. Elles demeurent prudentes sur leur investissement.

 

La prudence avant tout ! C’est ce qui ressort du 3e baromètre sur les placements des familles fortunées de l’Association française du family office (AFFO) qui regroupe une centaine de family offices.

Ainsi, selon les family officers interrogés, 66% des familles qu'ils suivent présentent un profil d’investisseur équilibré, mais sont perçues comme un peu moins prudentes sur leurs investissements que l’an dernier (14%, -7 points) ; 11% des familles ont un profil d’investisseur dynamique (11 %, +4 points) et à peine 1% présentent un profil d’investisseur offensif.

En 2018, ce sont les actions cotées qui prennent la tête du classement (22% , +8 points/2017), suivies par le private equity à 20% dont 11% en direct et 9% via des fonds (+6 points/2017), par l’immobilier (18% dont 15% pour le locatif et 3% pour la pierre papier). Vient ensuite l’assurance vie en euros avec 13 %.

Pour l’année à venir, les family officers anticipent que les familles vont surtout augmenter leurs investissements dans le private equity : 64% déclarent que les familles pourraient augmenter les investissements directs et 56% via des fonds. Les actions cotées représentent également une classe d’actifs que les familles vont privilégier (41%), tout comme l’immobilier d’investissement (39%).

Enfin, l’attrait pour l’expatriation diminue nettement : à peine 11% des familles envisagent cette année de vivre à l’étranger (-27 points), tandis que 40% indiquent que les familles considèrent moins cette possibilité (40%, +25 points). 42% des family officers estiment que les familles n’envisagent de s’expatrier ni plus, ni moins facilement que les années précédentes.

De même, les family officers sont tout autant partagés sur le retour en France : 48% jugent qu’un plus grand nombre de familles pourraient revenir en France et 47% estiment le contraire.

Présidée par Jean-Marie Paluel-Marmont depuis 2012, l'AFFO regroupe une centaine de membres, payés presque exclusivement en honoraires et gérant des fortunes familiales de plus de 20 M€.