11122018

Retour Vous êtes ici : Accueil Banque/CGP CGPI : Cyrus Conseil en passe d’acquérir le cabinet Capitis Conseil

Banque

CGPI : Cyrus Conseil en passe d’acquérir le cabinet Capitis Conseil

Cyrus, le plus gros cabinet français de gestion de patrimoine de CGPI français, annonce le rachat du cabinet lyonnais Capitis Conseil. Il s'intéresse aussi à l'assurance vie en ligne avec l'acquisition récente de moncapital.fr. 

La consolidation dans le secteur des cabinets de conseil en gestion de patrimoine indépendant (CGPI) se poursuit. Le groupe Cyrus, le plus gros cabinet de gestion de patrimoine français (3,5 Md€ d'encours conseillés, 175 collaborateurs et 65 associés actionnaires) a annoncé ce 17 juillet 2018 être entré en négociation exclusive avec JMC Invest, holding de Jean-Michel Coy, en vue de l’acquisition de 100% du capital du cabinet lyonnais de Capitis Conseil SA.

Fondé en 1991 par Jean-Michel Coy, Capitis Conseil est l’un des principaux cabinets de CGPI de la région Rhône-Alpes avec 250 M€ d’actifs conseillés et 9 collaborateurs. « Ce rapprochement permettra à Capitis Conseil de disposer des moyens de poursuivre son développement » indique le communiqué qui précise que Jean-Michel Coy deviendra associé de Cyrus Conseil, dont le modèle de développement est précisément de « rassembler des CGP d’une certaine taille qui se reconnaissent dans la nécessité de se regrouper autour de valeurs communes ».

Assurance vie en ligne 

A l’occasion d’un point presse début juillet, Meyer Azogui, son président, a rappelé que le groupe Cyrus ne manque pas d’ambitions et de projets. Après avoir repris le contrôle de 100% de son capital en rachetant les 34% détenus par BlackFin Capital, il est sur tous les fronts : outre le capital-investissement en immobilier avec par exemple le lancement de FCPI de value added avec sa filiale Eternam, il lorgne aussi sur l’assurance vie en ligne : il a récemment racheté le courtier en ligne moncapital.fr, qui ferait office de véritable vigie pour permettre à Cyrus Conseil d'appréhender plus directement la gestion de patrimoine en ligne, a confié Meyer Azogui.

Carole Molé-Genlis