14042024

Retour

Gestion d’actifs

Axa IM crée un fonds pour réduire l'intensité plastique et les déchets


playa54 Axa IM lance AXA WF ACT Plastic & Waste Transition Equity QI, un fonds actions dédié à la transition vers une économie à faible intensité de plastique et de déchets. Un nouveau support d’investissement original à mettre à l’actif de la société de gestion.

La production de plastique contribue largement à l’empreinte carbone mondiale. La crise écologique causée par les déchets plastiques est une préoccupation « croissante » pour les investisseurs « durables ». Axa Investment Managers souhaite apporter de l’eau à leur moulin avec le lancement d’Axa WF ACT Plastic & Waste Transition Equity QI, un fonds disponible à la vente, pour les particuliers et les professionnels, dans une quinzaine de pays en Europe.

En investissant dans des entreprises qui limitent leur utilisation de plastique ou qui ont des pratiques efficaces de gestion des déchets, ce fonds soutient l’Objectif 12 (production et consommation responsables) des Objectifs de développement durable des Nations unies (ODD). Il fait partie de la gamme ACT du gestionnaire dont la priorité est l’engagement actionnarial. Il combinera l’analyse de données externes et de données internes (incluant les travaux de recherche « qualitatifs » sur les ODD), afin de de mesurer la contribution des entreprises à L’ODD 12. Il aura pour référence, uniquement à des fins de comparaison, l’indice MSCI World Total Return Net.

Identifier les facteurs de risque et de rendement

« Selon Axa IM, précise le communiqué de lancement du fonds, la transition vers une économie à faible intensité de plastique et de déchets devrait générer des opportunités d’investissement à long terme dans des segments de marché tels que l’emballage durable et le recyclage du plastique. » Le fonds investira dans des sociétés de grandes, moyennes et petites capitalisation dans les marchés développés et émergents. La sélection des titres en portefeuille, qui sera géré de manière « active », s’appuiera sur un processus « quantitatif » exclusif qui intègre des données financières et extra-financières, avec pour objectif d’identifier les facteurs « fondamentaux » de risque et de rendement.

L’équipe de gestion utilisera le traitement automatique du langage naturel (TALN ou, en anglais, NLP, sigle pour Natural Language Processing), afin d’augmenter l’exposition aux entreprises qui s’expriment activement sur leur approche quant à l’utilisation du plastique et pour la gestion de leurs déchets dans leur communication avec les investisseurs.

« Les entreprises qui réduisent leurs déchets et adoptent une approche plus durable de l’utilisation du plastique, fait observer Jonathan White, head of investment strategy and sustainability de l’équipe Axa IM equity QI, jouent un rôle essentiel dans les efforts déployés pour atténuer le changement climatique et enrayer la perte de biodiversité. Nous pensons que les prochaines années seront déterminantes pour la réduction de la pollution due aux plastiques, grâce aux réglementations et à l’évolution des habitudes de consommation des ménages. »

ML