26092022

Retour

Actualité des sociétés

Investir Responsable, un livre de Thierry Bisaga et Sandy Campart

Investir Responsable

« Et si on donnait du sens à nos placements ? » C’est le sous-titre du livre intitulé « Investir Responsable » rédigé par Thierry Bisaga et Sandy Campart. Un ouvrage pédagogique qui répond aux questions que tout épargnant se pose quand il s’agit de développement durable.

« Si, à l’origine, les motivations religieuses ou militantes ont poussé certains investisseurs à sélectionner leurs placements à partir de critères reflétant leurs convictions, la tendance majoritaire en France et en Europe, dès les années 1990, s’est inspirée de la problématique développée par les tenants du développement durable. » Cette phrase tirée de la préface du livre de Thierry Bisaga, journaliste, spécialiste de la gestion d’actifs et du patrimoine, enseignant à l’université de Lorraine, créateur et animateur du site esteval.fr, et Sandy Campart, enseignant-chercheur à l’IUP Banque Finance Assurance - IAE Caen, membre du laboratoire CREM et du programme de la MRSH de l’université de Caen Normandie, évoque l’importance prise par l’intégration des critères ESG dans la sphère financière et, en particulier, dans la gestion d’actifs.

Dans cette préface, Patrick Savadoux, vice-président de FAIR - Label Finansol, conseiller au Comité de sélection des gérants pour le Fonds de réserve des retraites et conseiller auprès de l’ERAFP, souligne aussi que la prise en compte de critères autres que financiers contribue à l’identification des entreprises à termes plus performantes. En effet, réduction de coûts, limitation des risques et image de marque font bon ménage pour faciliter la hausse des cours de Bourse. Il y a belle lurette que l’ISR n’est plus un phénomène de mode. Après la crise sanitaire des deux dernières années, cela ne fait même plus aucun doute pour personne.

La bouteille à l’encre

Aujourd’hui, les enjeux ESG sont reconnus par tout le monde, encore que chacun puisse avoir sa propre approche, avec des différences s’agissant, notamment, des notations des émetteurs ou des pondérations des titres dans les portefeuilles. Selon les auteurs, le sens que nous donnons à notre épargne est encore « trop peu discuté » ou se manifeste « de manière trop elliptique ».

Cela dit, le temps où des professionnels cherchaient à montrer que la prise en compte de la responsabilité des entreprises en matière sociale et environnementale nuisait à la performance est révolu. Désormais, la difficulté à surmonter, c’est plutôt de s’y retrouver dans la jungle d’une offre surabondante en solutions d’investissement responsables ou prétendues telles, bien que les évolutions réglementaires et l’obtention de labels soient censées aider les épargnants en améliorant la transparence.

Dans la première partie du livre Sandy Campart et Thierry Bisaga présentent le changement de paradigme de l’industrie financière ainsi que les principales thématiques liées à l’ISR. Dans la seconde, ils se penchent sur les exigences des investisseurs et des comités de labellisation. S’ils sont nombreux à vouloir donner du sens à leurs placements, les Français en mesure d’appréhender véritablement les méthodologies mises en œuvre par les sociétés de gestion ne sont pas légion.

Le livre, qui fourmille de définitions, de citations et d’exemples, se lit tout seul. Il est vrai qu’il a été rédigé par des spécialistes de la transmission du savoir ! 

__________

Investir Responsable, éditions EMS, 108 pages, 14 €.

ML