19112019

Retour Vous êtes ici : Accueil Immobilier France SCPI donne un coup de jeune à la vente de pierre-papier

Immobilier

France SCPI donne un coup de jeune à la vente de pierre-papier

La plateforme FranceSCPI.com veut attirer les trentenaires vers les SCPI. Une cible privilégiée et appétente à la pierre-papier… si on lui explique clairement.  

Pour Paul Bourdois, un des cofondateurs en 2015 de la plateforme de vente de SCPI FranceSCPI.com, les 30-40 ans, voire de façon plus large les 25-45 ans, sont des cibles idéales pour les SCPI. « Les Français naissent avec une pierre dans le ventre. Or dans les grandes métropoles, ils ne peuvent presque plus acheter », explique-t-il. Mais ce n’est pas tout : « Les jeunes générations ne veulent plus s’engager dans l’immobilier sur des années ». Bref, avec un ticket d’entrée inférieur à un investissement dans l'immobilier physique - à partir de 300 € pour FranceSCPI -, la pierre-papier leur permet d’accéder à ce rêve.

« Nous nous adressons directement à eux, de façon simple sans employer, d'emblée, des termes trop techniques pour les non-initiés comme « TOF » ou « TDVM ». Nous avons même pris le parti de mettre de côté le terme de SCPI au tout début »,
explique-t-il. La sélection des SCPI se fait en fonction des projets et rapidement l'internaute intéressé arrive à une suggestion de trois fonds. « Ce n’est qu’une suggestion, l’idée étant de diversifier », poursuit-il.

S’il veut aller plus loin, le futur investisseur remplit alors la phase de souscription avec le questionnaire (MIF 2 compatible) sur ses coordonnées, sur son patrimoine, son profil d’investisseur et l’origine des fonds. « Pour valider la souscription, nous appelons systématiquement le client », poursuit Paul Bourdois le plus souvent après que le client a pris un rendez-vous téléphonique grâce à un agenda en ligne. Pour ce CIF adhérent à l’Anacofi, la relation téléphonique reste en effet une démarche indispensable et qui répond en même temps au désir de réassurance du client.

D'après lui, l’avenir de la distribution SCPI passe notamment par le digital : ne pas y aller pour un acteur de la pierre-papier - qui est une forme de dématérialisation de l’immobilier - est un non-sens. Lancée en 2015, cette plateforme, qui s'est construite sans levée de fonds, est aujourd’hui rentable et mise sur un développement via les partenariats notamment avec les fintechs.