Gestion de Fortune

29062017

Retour Vous êtes ici : Accueil Banque/CGP Rubriques Quels sont les placements préférés des familles fortunées ?

Quels sont les placements préférés des familles fortunées ?

L'immobilier locatif reste le placement préféré des familles fortunées toujours aussi peu appétentes au risque, selon le 2ème baromètre de l'Association française du family office (AFFO). Mais la cote du private equity grimpe.

Au fond, les choix d'investissement des familles fortunées ne changent guère d'une année sur l'autre, selon le 2ème Baromètre de l'Association française du family office (AFFO) réalisé par Opinion Way en janvier/février auprès de responsables de family offices.

Ainsi, en 2017 comme dans le baromètre 2016, ces familles fortunées faisant appel à un family office présentent toujours, à une très large majorité (66 %), un profil équilibré ou à 21 % prudent. A peine 2 % des familles ont un profil dit « offensif ».

L'immobilier locatif en tête

En termes de placement préféré, elles investissent en premier dans l'immobilier locatif (17% de leurs actifs selon les family officers) puis dans les actions (14%), l'assurance vie en euros (13%) ou les multisupports (13%) - soit 26% pour l'assurance vie en général. Le private equity tient aussi une place de choix avec 8 % des actifs investis directement dans des sociétés ou 6 % dans des fonds. La trésorerie pèse pour 7 % du patrimoine. Enfin les autres classes d'actifs (pierre-papier, philanthropie, art, etc.) pèsent moins de 5 %.

Le private equity a le vent en poupe

Pour 2017, la tendance de fonds est à l'augmentation de l'investissement direct dans des entreprises, selon 75 % des family officers interrogés. « On tend vers 15-20 % à terme », estime ainsi Jean-Marie Paluel-Marmont, président de l'AFFO. L'investissement locatif aura toujours le vent en poupe (62 %) et les assurances vie multisupport (57%). En revanche pour 66 % des family officers, les fonds euros et les obligations d'Etat vont, en toute logique, diminuer.

Moins d'attrait pour l'étranger

Selon les family officers, l'attrait des familles fortunées pour l'expatriation reste élevé mais est moins marqué qu'en 2016. L'attrait pour l'étranger concrétise aussi dans les choix de destination des investissements des familles : 57 % des family officers (+ 3 points) ont constaté une hausse des investissements à l'étranger.

Fondée il y a 15 ans par Bernard Camblain, l'Affo est présidée depuis 2012 par Jean-Marie Paluel-Marmont. L'association regroupe une centaine de mono et multi-family offices. Les mono-family offices sont dédiés à la gestion exclusive du patrimoine d'une seule famille dont les actifs de rendement sont généralement supérieurs à 300 M€. Les family officers peuvent être alors salariés par la famille ou indépendant.

Quant aux multi-family offices, il s'agit de cabinets indépendants ou intégrés au sein d'une banque privée, qui sont au service de plusieurs familles dont le patrimoine de rendement  est supérieur à 15-20 M€. Les family officers ont généralement le statut de CIF et sont rémunérés quasi-exclusivement sous forme d'honoraires plutôt que de commissions sur les produits vendus.