Gestion de Fortune

23042017

Retour Vous êtes ici : Accueil Immobilier Rubriques Immobilier : ruée sur le Pinel depuis début 2017

Immobilier : ruée sur le Pinel depuis début 2017

L'engouement pour le dispositif d'investissement locatif Pinel en 2016 se poursuit en 2017, selon le groupement Théseis et le courtier en crédit Vousfinancer.com.

Après les quelque 60 000 logements vendus en 2016 dans le cadre du dispositif Pinel, le succès se confirme en 2017 selon Théseis : ce groupement de professionnels de la gestion de patrimoine (650 partenaires fédérés sur l'ensemble de la France, 2 625 ventes immobilières et 35 M€ de collecte en 2016) a constaté des ventes en hausse de 35 %. Les investisseurs passent à l'acte notamment par crainte d'une remontée des taux de crédit et pour profiter de ce dispositif qui pourrait être remis en cause en 2018 à l'issue des élections.

Selon Théseis, les ventes sont en hausse de 45 % en janvier sur un an, 17 % en février - en raison notamment des vacances scolaires qui ont entrainé une moindre activité – et 42 % en mars. « Dans ce contexte nous envisageons de réaliser plus de 3 000 ventes cette année, soit une croissance globale de l'ordre de 15 % par rapport à 2016 qui fut déjà une année record », estime Renaud Cormier, directeur général de Théseis.

Chez le courtier en crédit Vousfinancer, les investisseurs représentent 16 % des emprunteurs au 1er trimestre 2017 (contre 10 % il y a cinq ans) avec une accélération ces deux dernières années sous l'effet du dispositif Pinel et des taux bas. « Mais même si les taux remontent, dans le cas d'un investissement, grâce à la défiscalisation des intérêts d'emprunt, l'impact est finalement deux fois moins important que pour l'achat de sa résidence principale », remarque Jérôme Robin, président de Vousfinancer.

Dans son Bulletin publié le 30 mars, la Banque de France a calculé que la rentabilité locative apparente moyenne d'un bien immobilier en France début 2016 était de 6,2 % par an contre 4,8 % en Allemagne et 4,9 % en Italie.

bdfavril2017

Source : Banque de France Bulletin n° 210 - Mars-avril 2017, page 21