29112022

Retour

Actualité des sociétés

Cholet-Dupont Oudart se marie avec Milleis banque

1645520180481

Le rapprochement entre les deux maisons entre dans sa phase de concrétisation. A la suite de leur rapprochement, Cholet-Dupont et Oudart gèrent près de 4 Md€.

Le numéro un de Milleis Banque, Nicolas Hubert, nous le confiait dans l’interview qu’il a récemment accordée à notre magazine : l’ex Barclays France, racheté en 2017 par le fonds d’investissement Anacap et rebaptisé en mai 2018, nourrit d’importantes ambitions d’expansion. Elles se sont déjà concrétisées avec l’annonce de son projet de rapprochement avec la société de gestion Cholet-Dupont-Oudart, les deux sociétés de gestion s’étant elles-mêmes rapprochées en juin dernier. A la suite de leur rapprochement, Cholet-Dupont et Oudart gèrent désormais près de 4Md€ et s’appuient sur deux sociétés de gestion.

Le mariage avec Milléis Banque entre maintenant dans sa phase de concrétisation, « cette opération aboutirait à la création d’un acteur français de la gestion de patrimoine de premier plan, avec près de 14 Md€ d’encours gérés pour le compte de plus de 70 000 familles et positionnera le groupe comme le troisième acteur parmi les banques privées indépendantes en France », indique Nicolas Hubert. La 3e, cela après les deux maisons Rothschild.

« Il ne s’agit pas de réaliser une intégration des deux maisons mais de faire coexister les deux, l’une devenant filiale de l’autre. Cette acquisition vient compléter notre offre sur le segment le plus haut de gamme ». Pourquoi cette opération ? Dans la banque privée, la recherche de taille critique, d’environ 10 Md€, justifie selon Nicolas Hubert ce rapprochement. Et au-delà « quand on pensera banque privée indépendante je veux qu’on pense Milléis, voilà l’objectif ».

JDE