08082022

Retour

Immobilier

Corum Eurion : deuxième revalorisation de la part en deux ans


puzin

Deux ans après sa création, cette jeune SCPI voit le prix de sa part passer de 204 € à 215 €. Les immeubles, prime, bien situés en périphéries des grandes villes européennes se sont rapidement valorisés.

Au moment où les marchés financiers piquent du nez, la poche immobilière semble faire de la résistance. Voire mieux si l’on en juge par l’annonce faite ce jour par Corum. Après Corum Origin il y a trois mois et Corum XL il y a un mois, Corum Eurion revalorise à son tour son prix de part qui passe de 204 € à 215 €, frais et commission de souscription inclus. Il s’agit de la deuxième augmentation pour cette SCPI, deux ans après sa création.

Corum revalorise ainsi cette année sa 3ème SCPI et poursuit son engagement de redistribuer aux épargnants la performance réelle de leur épargne. Lancée en janvier 2020 à 200 € la part, la jeune SCPI se place déjà dans le sillage de ses aînées avec cette seconde hausse qui porte la revalorisation à +7,5 % depuis son lancement.

Entièrement investie en zone euro, Corum Eurion s’était déjà faite remarquer en devenant la première SCPI de la gamme Corum L’Épargne à obtenir le label ISR. Cette augmentation du prix témoigne de l’appréciation de la valeur des immeubles de la SCPI sur les différents marchés européens : des immeubles prime et bien situés en périphérie de grandes villes, une typologie particulièrement attractive depuis la pandémie. Le contexte de la crise sanitaire avait de surcroît permis à la jeune SCPI de saisir dès son lancement des opportunités d’acquisition qui se valorisent rapidement.

« La revalorisation du prix de part permet de cristalliser dans la poche de l’épargnant la création de valeur du patrimoine de la SCPI. Il la percevra le jour où il revendra ses parts. Cette démarche constitue un choix fort des gérants de Corum. Elle permet aussi de proposer aux épargnants une part dont la valeur concorde avec la valeur d’expertise du patrimoine, et donc d’assurer l’équité entre les associés historiques et les nouveaux épargnants », assure Corum dans un communiqué.

PBB