Gestion de Fortune

17112017

Retour Vous êtes ici : Accueil Gestion d’actifs Rubriques Epargne Salariale : 600 M€ perdus par an

Epargne Salariale : 600 M€ perdus par an

La mauvaise allocation de l'épargne salariale ferait perdre quelque 600 M€ par an aux épargnants. La première Semaine de l'épargne salariale veut mettre la lumière sur ces 10 millions de comptes délaissés.

L'épargne salariale est un dispositif « mal compris et mal connu », selon Benoit de Juvigny, secrétaire général de l'AMF, qui intervenait lors de la présentation de la Semaine de l'épargne salariale, une initiative de Place organisée avec l'AFG, le Trésor et la DG du Travail. Selon lui, « 600 M€ sont perdus chaque année » en raison d'une mauvaise allocation d'actifs de cette épargne : par exemple, 30 % est affectée en Sicav monétaires aux rendements parfois négatifs alors que si cette épargne était investis sur des rendements plus dynamiques, elle rapporterait davantage.

122,5 Md€ sur 10,2 millions de comptes

Aujourd'hui, l'épargne salariale concerne 8,7 millions de salariés travaillant dans 305 000 entreprises en France. Ils détiennent 10,2 millions de comptes pour un encours de 122,5 Md€ fin 2016 (soit une moyenne de 12 000 € par compte), en hausse de + 4,3% sur un an, essentiellement grâce à l'effet marché.

La collecte nette est en effet négative à - 300 M€, les rachats après 5 ans ou les déblocages anticipés, par exemple pour l'achat de la résidence principale (14 Md€ en 2016) ayant été supérieurs aux versements au titre de la participation, de l'intéressement, du versement volontaire des salariés ou de l'abondement des entreprise (13,7 Md€). On estime par ailleurs qu'environ 2 millions de comptes appartiennent à des épargnants qui sont partis d'une entreprise et donc payent à ce titre des frais de tenue de compte qui sont normalement pris en charge par l'entreprise. 

La Semaine de l'épargne salariale se déroule du 27 au 31 mars 2017 : une trentaine d'acteurs vont animer des évènements à travers toute la France, un moment opportun alors que la majorité des titulaires de comptes d'épargne salariale vont connaitre d'ici fin mars leur participation ou intéressement versés au titre de 2016.

Elle a pour but de faire la lumière sur ces comptes délaissés par les épargnants. Pour preuve la loi Eckert sur la déshérence qui a permis de redistribuer en 2016 près d'1 Md€ sur des comptes d'épargne salariale oubliés aux héritiers.

CMG

 

epargneSal