05082021

Retour

Immobilier

L'engouement pour les SCPI ne faiblit pas

scpi2

Selon les données publiées par l’Aspim et l’IEIF, le second trimestre 2021 a encore permis de confirmer l’engouement des épargnants pour cette classe d’actifs. Les bureaux ont encore capté la majorité de la collecte nette, devant les SCPI de santé et éducation. Les SCPI de commerces se situent en queue de peloton.

Belle performance pour la collecte de SCPI sur le deuxième trimestre 2021. Selon les chiffres publiés par l’Aspim et l’IEIF, la collecte nette s’élève à 1,95 Md€, en hausse de 16 % par rapport au premier trimestre 2021. Elle est inférieure de 12 % au montant collecté au deuxième trimestre 2019, mais celui-ci avait correspondu à des niveaux historiquement élevés.

Pour aller plus dans le détail, les SCPI de bureaux ont capté la majorité de la collecte (53 % contre 52 % au premier trimestre). Les SCPI « santé et éducation », malgré un repli de la collecte sur ce deuxième trimestre comparé au premier (23 % contre 27 %), rencontrent toujours un assez franc succès auprès des épargnants. Elles devancent ainsi les « diversifiées » avec 16% de la collecte totale. Les SCPI « logistique et locaux d’activité » ont capté 4 % (contre 3 % au premier trimestre). Les SCPI de commerces et résidentielles se sont chacune maintenues à 2% de la collecte nette.

Comme l’Aspim le faisait déjà remarquer dans l’un de ses précédents communiqués, la création d’UC sous forme de SCI tend à se multiplier à bon rythme. Selon l’association, cette typologie de FIA, collecte près de 250 millions d’euros par mois depuis le début de l’année. Quelque 13 sociétés de gestion gèrent ainsi des sociétés civiles à vocation immobilière pour un actif net de l’ordre de 16 Md€ au 30 juin 2021.

Du côté, du sujet incontournable du moment, nombre de sociétés de gestion ont demandé et obtenu le label ISR pour leurs SCPI et OPCI. De la sorte, trois SCPI et trois OPCI grand public ont obtenu la labellisation ISR au cours du second trimestre. Au total 23 fonds immobiliers (dont neuf SCPI et cinq OPCI grand public) ont été labellisés depuis le 23 octobre 2020, date d’entrée en vigueur de l’éligibilité des fonds immobiliers au label d’Etat. Selon les données présentées par l’association, les SCPI labellisées ISR représentent 12% de la capitalisation totale au 30 juin 2021. Elles ont par ailleurs capté 21% de la collecte nette du second trimestre. Sur le marché des OPCI grand public, les 5 fonds labellisés représentent 55% de l’actif net total.

Ces chiffres viennent confirmer l’appétit des épargnants pour cette classe d’actifs qui bénéficie d’un capital confiance toujours aussi fort. L’engouement pour les SCPI est même tel que certains gérants redoutent de voir une collecte disproportionnée par rapport aux opportunités d’investissement à des prix intéressants. Les gérants vont donc devoir faire preuve d’imagination en allant, soit sur des actifs originaux, soit en allant prospecter au-delà de l’Hexagone.

PBB