03072020

Retour Vous êtes ici : Accueil Assurance vie Assurance vie : la collecte en grande souffrance en mai 2020

Assurance vie

Assurance vie : la collecte en grande souffrance en mai 2020

epargne assvie

epargne assvie

Après mars et avril en rouge, l'assurance vie poursuit sa dégringolade avec une décollecte de -2 Md€ en mai 2020. Une période particulièrement dure pour le placement préféré des Français désormais détrôné par le Livret A ou les comptes courants. 

On a du mal à croire les chiffres de l’assurance vie au mois de mai 2020 publiés ce 24 juin 2020 par la FFA : à peine 5,7 Md€ de cotisations ont été versées par les Français sur leur contrat d’assurance vie dont 1,9 Md€ sur des unités de compte et 3,8 Md€ sur des fonds euros. C’est moitié moins qu’en mai 2019 (11,6 Md€) ou même qu’en janvier ou février 2020 (12,1 Md€ ou 11,2 Md€).

Et contrairement au Livret A et au LDDS qui ont collecté encore plus de 5 Md€ en mai (et 22 Md€ depuis depuis le début de l’année 2020, soit deux fois plus qu’un an avant), le fonds euros n’a, quant à lui, pas profité de la crise : en mai 2020, les Français ont versé sur les fonds euros à peine 3,8 Md€ contre 8 Md€ en janvier. 

Les prestations (rachats + décès) sont, quant à elles, à un niveau très bas à 7,9 Md€. La mise à l'arrêt des projets immobiliers pendant le confinement (les Français vont souvent piocher dans leur contrat d'assurance vie une partie de leur apport personnel) explique sans doute en partie ce chiffre bas. 

L'assurance vie, grande perdante de la crise

Confirmant le baromètre BPCE de l’épargne publié hier, l’assurance vie apparaît comme la grande perdante de la crise. Les gagnants sont le Livret A, le LDD… ou même les comptes courants ! L’accès moins facile pour réaliser des versements sur ses contrats d’assurance vie en raison du confinement n’explique pas tout : la baisse très marquée des taux de rendement des fonds euros au titre de l’année 2019 y est sans doute pour beaucoup. Les Français ont assimilé le fait que l’assurance vie - du moins dans sa partie fonds garanti - ne rapportait presque plus et lui tournent le dos désormais, même en période de crise.

33% d'unités de compte

A noter cependant que les unités de compte restent proportionnellement à un niveau élevé (33%), au même niveau que le début de l’année 2020, avant la crise du coronavirus, bénéficiant peut-être de mouvement d’arbitrages des fonds euros vers les unités de compte. Avec la chute des marchés boursiers et la baisse du niveau de valorisation des UC, certains épargnants (et/ou leurs conseillers) ont sans doute estimé que c’étaient le bon moment d'y entrer.

Les Français détiennent dans leurs contrats d'assurance vie 1 754 Md€ à fin mai 2020. 

Carole Molé-Genlis