09082020

Retour Vous êtes ici : Accueil Banque/CGP Cabinets de CGP : le métier continue d’attirer (Aprédia)

Banque

Cabinets de CGP : le métier continue d’attirer (Aprédia)

Fin 2019, on compte en France près de 3 500 cabinets de CGP qui gèrent au total 127 Md€, selon le cabinet Aprédia qui vient de livrer sa radiographie annuelle de la profession, réalisée avant le confinement.

C’est, chaque année, une véritable manne d’informations sur la profession de CGP que nous fournit le cabinet Aprédia via son Livre blanc des CGP. Cette 19e édition, réalisée à partir de données quantitatives et qualitatives recueillies avant le confinement, laisse entrevoir une profession qui a beaucoup gagné en maturité et qui continue d’attirer.

- Ainsi à fin 2019, on dénombre 3 437 cabinets de conseils en gestion de patrimoine (+ 6,2% sur un an). 42% restent des cabinets unipersonnels.

- Chaque cabinet gère en moyenne 37 M€ et a collecté 4,3 M€ sur l'année 2019. Au total de la profession, cela donne 127 Md€ d'actifs confiés et 14,7 Md€ de collecte annuelle, un record.

- A fin 2018, le chiffre d’affaires moyen par cabinet (y compris les ventes immobilières notamment) dépasse pour la première fois les 500 M€ (501 M€ +4,6% sur un an). Notons qu'en 2010, il n'était d’à peine de 300 M€.

- En 2019, un total de 191 cabinets ont été vendus ou ont quitté la profession pour diverses raisons : fusion avec un autre cabinet, départ en retraite du dirigeant, réorientation de l’activité : « Les cabinets qui ont quitté le conseil en gestion de patrimoine l’ont principalement fait pour abandonner le statut de CIF et ne plus en subir les contraintes, explique Aïda Sadfi, directrice générale d’Aprédia. Ils ont alors souvent intensifié leurs activités sur les autres activités couvertes par les CGP, principalement le courtage d’assurances mais aussi l’immobilier ou le courtage de prêts ».

- Côté création, 44 nouveaux cabinets ont ouvert leurs portes en 2019 (soit un peu moins que les années précédentes) : ces nouveaux cabinets sont à 42% situés en Ile-de-France et crée par des professionnels venant des réseaux bancaires, du notariat et du monde de l’entreprise. Seuls 18% de ces nouveaux CGP ont moins de 40 ans.

Retrouvez tous les détails en téléchargeant l’étude sur le site d’Aprédia.

Carole Molé-Genlis