13082020

Retour Vous êtes ici : Accueil Banque/CGP Marché de l'art en ligne : un nouvel élan après la crise du coronavirus

Banque

Marché de l'art en ligne : un nouvel élan après la crise du coronavirus

mobile telephone art

mobile telephone art

Selon l'assureur Hiscox, la vente d'art en ligne atteint 4,82 Md$ en 2019. La pandémie de Covid-19 pourrait représenter un tournant majeur pour la vente en ligne.

Le marché de l'art en ligne n'en finit pas de gagner des adeptes. Il a atteint 4,82 Md$ en 2019 en croissance de +4% sur un an, selon l'édition 2020 de l'Online Art Trade Report*, le rapport annuel publié tous les ans par l'assureur Hiscox. Mais le rythme de croissance a beaucoup ralenti : le marché avait connu une hausse de près de 10% en 2018, voire +15% ou plus les années précédentes. 

Selon Robert Read, le responsable des Beaux-arts chez Hiscox, c'est « la croissance la plus modérée depuis huit ans » qui s’explique par un contexte plus général de ralentissement de l'économie mondiale de l'art en 2019. « Le marché de l’Art en ligne semblait avoir atteint une certaine maturité et trouvé sa place dans l’économie globale de l’Art », poursuit-il. 

Nouveau souffle à la vente en ligne

Pourtant, le confinement « pourrait agir comme un catalyseur, donnant à la fois un nouvel élan et un nouveau souffle à la vente en ligne ». Illustration avec les ventes aux enchères en ligne de trois grandes maisons de vente - Christie's, Sotheby's et Phillips Auction - qui ont représenté 28,3 % du total des ventes aux enchères de ces trois acteurs au cours du premier semestre 2020, contre seulement 1,2 % en 2019. Cela représente un total de 370 M$ (329,3 M€) d'enchères, soit +436 % de plus que pour la même période en 2019. 

Malgré un ralentissement du marché mondial de l'art, 80 % des plateformes d'art en ligne interrogées par Hiscox prévoient une augmentation des ventes en ligne au cours des 12 prochains mois et 65 % d’entre elles ont déclaré s'attendre à ce que la pandémie ait un impact permanent et significatif sur le secteur.

« Les transactions numériques représentent toujours moins de 10 % du marché de l'art, mais nous sommes impatients de voir comment cela pourrait évoluer dans les mois et les années à venir », a conclu le responsable des Beaux-arts chez Hiscox. 

Carole Molé-Genlis

*L'étude a été réalisée en février et mars 2020 par ArtTactic, un cabinet londonnien spécialisé dans l'analyse du marché de l'art, par le biais d'entretiens avec de dirigeants de 44 plateformes de vente d'art en ligne. Le rapport comprend également des recherches supplémentaires pour suivre l'impact de la Covid-19 menées par le biais d'entretiens avec 38 plateformes d'art en ligne réalisés entre mars et mai 2020.