30092022

Retour

Actualité des sociétés

Les «boutiques» de gestion surperforment

> Article paru dans le magazine n°: 313

invest890

Une étude de la Cass Business School de Londres montre que les fonds pilotés au sein de boutiques de gestion d'actif obtiennent de meilleurs résultats que ceux gérés à l'intérieur de grands groupes.

Dans cette analyse universitaire, le professeur Andrew Clare, de la Cass Business School, révèle que la «Boutique Premium» mise en évidence en 2015 par AMG Group pour les actions américaines apparaît également clairement dans l'industrie européenne de la gestion d'actifs. «L'étude, explique l'enseignant, a permis de constater qu'en Europe, la surperformance moyenne des boutiques pourrait atteindre 0,56 % et 0,23 % par année (net de frais) ou 0,82 % et 0,52 %, selon la méthodologie utilisée».

Le professeur Clare a étudié 120 grandes sociétés de gestion. Il a identifié 780 «méga-fonds» dans toutes les catégories actions. Il en a analysé les performances entre janvier 2000 et juillet 2019. Il a demandé à trois cabinets de conseil, ainsi qu'aux experts de l'association Group of Boutique Asset Managers (GBAM) d'isoler les sociétés qu'ils considéraient comme des «boutiques», afin de les comparer aux grands groupes.

En analysant les performances ajustées du risque recueillies auprès de Morningstar, à l'aide de deux méthodologies différentes (modèles indiciel et Fama-French à cinq facteurs), le professeur a mis au jour une surperformance significative des boutiques dans quatre catégories de fonds actions : grandes capitalisations européennes, petites et moyennes capitalisations européennes, actions émergentes et grandes capitalisations mondiales. Sur les small and mid cap européennes, elle atteint même près de 1 % net de frais par an.