01062020

Retour Vous êtes ici : Accueil Immobilier Pierre-papier : comment Sofidy combine collecte maîtrisée et diversification

Immobilier

Pierre-papier : comment Sofidy combine collecte maîtrisée et diversification

Sofidy, le plus gros gérant indépendant de SCPI et d’OPCI, a réalisé une collecte « maîtrisée » de 1 Md€ en 2019. Pour investir, il mise sur une diversification en région, en Europe et sur le plan sectoriel.

Un an tout juste après son rachat par Tikehau Capital, Sofidy poursuit son développement avec une collecte brute « maitrisée » en 2019 à 1,05 Md€ dont un total de 680 M€ pour ses SCPI et un encours total de 6,2 Md€.

La particularité de la société de gestion immobilière créée en 1987, hormis celle d’être le fournisseur préféré des CGPI (cf. résultats du Palmarès des fournisseurs 2020 de Gestion de Fortune) est « d’avoir de très nombreux actifs et beaucoup de granularité », a indiqué Guillaume Arnaud, son président, lors d’un point presse ce 4 mars 2020.

A fin 2019, Sofidy détient en effet 4 200 actifs immobiliers en France et en Europe détenus par 55 000 épargnants particuliers en direct sans compter tous ceux qui souscrivent des unités de compte Sofidy via l’assurance vie.

Des rendements proches de +5% en 2019

En 2019, Sofidy a affiché des « performances solides » sur ses SCPI : Immorente, la plus grosse SCPI française avec 3,3 Md€ de capitalisation investie historiquement sur du commerce, a délivré un rendement (TDVM) de +4,64%. Effimo 1 (1,4 Md€ investis en bureau) sert, quant à elle, 4,94%. « Le risque immobilier n’a jamais été aussi rémunéré, ce qui montre qu’il n’y a pas de bulle », souligne Jean-Marc Peter, directeur général.

Aujourd’hui, « la vraie difficulté, c’est le sourcing », poursuit-il. La société de gestion a acheté en 2019 un montant d’actif immobilier de 602 M€ en immobilier direct et 130 M€ en immobilier indirect. Sofidy poursuit sa politique de diversification : l’Europe hors France représente désormais 19% de ses encours et en 2020, la société de gestion vise des biens à Londres, Milan et Madrid.

Côté secteurs, le commerce représente encore 52% de ses encours et les bureaux 43%, mais l’hôtellerie, les campings et les entrepôts font de plus en plus partie de son scope. « Sur 3 000 dossiers reçus (dont 600 en Allemagne), Sofidy en a retenu 300, ce qui a abouti à une centaine d’opérations », explique Jean-Marc Peter.

Collecte limitée à 100 000 € par foyer fiscal

Coté montant, ses acquisitions font le grand écart, d’un ensemble de bureaux à Suresnes (Hauts-de-Seine) de 127 M€ à une boutique de 6 m2 rue des Francs-Bourgeois dans le Marais à Paris pour un montant de 300 000 €.

Enfin, alors que les SCPI et autres solutions de pierre-papier sont en train de devenir une alternative aux fonds euros dans les contrats d’assurance vie, Sofidy en limite la collecte pour ne pas diluer le rendement : 100 000 € par SCPI et par foyer fiscal, voire de 30 000 € à 50 000 € dans le cadre d’un contrat d’assurance vie.

Carole Molé-Genlis