22072024

Retour

Actualité des sociétés

L'AMF présente ses points de vigilance pour 2022

amf3

Le gendarme de la Bourse française a publié sa feuille de route en matière de supervision pour l’année qui commence. Elle compte se focaliser sur trois thèmes : la gestion d’actifs, les activités des intermédiaires et enfin, la commercialisation et le conseil en investissement.

Les débuts d’années sont propices aux bons vœux et aux visions prospectives. L’AMF n’échappe pas à la règle qui vient de publier sa feuille de route en matière de supervision pour 2022. Le gendarme de la Bourse s’est fixé de concentrer ses efforts sur trois thèmes : la gestion d’actifs, les activités des intermédiaires et enfin, la commercialisation et le conseil en investissement.

Du côté de la gestion d’actifs, le régulateur entend être particulièrement vigilant sur la valorisation des actifs peu liquides comme l’immobilier ou les obligations d’entreprises, le respect des contraintes et des engagements contractuels en matière de finance durable, la gouvernance et la qualité des données de reporting, le suivi et le contrôle des sociétés de gestion de portefeuille par les dépositaires.

Du côté des activités des intermédiaires et des infrastructures de marché, l’AMF focalisera sa supervision sur la qualité des données de transaction sur les obligations (transparence post-négociation) et de reporting sur les transactions sur dérivés, la fourniture de données de marché par les plateformes de négociation ainsi que les activités transfrontières.

Enfin, du côté de la commercialisation et du conseil en investissement, l’autorité française concentrera sa vigilance sur la supervision des conseillers en investissements financiers, le contrôle de la commercialisation réalisée au sein des réseaux bancaires, la transparence des coûts et des frais des distributeurs, la commercialisation auprès des personnes âgées vulnérables dans le cadre du Pôle commun avec l’ACPR.

PBB