23102021

Retour

Banque

De nouvelles ambitions pour BPE

bpe siege

La banque privée de la Banque Postale envisage d’ouvrir de nouvelles agences sur tout le territoire et de capitaliser sur ses succès de 2020. Elle cherche aussi à saisir une opération de croissance externe.

L’ancienne banque hypothécaire, devenue le pôle patrimonial de la Banque Postale depuis l’arrivée de Jean-Marc Ribes en janvier 2015 accélère sa mutation. Cette filiale qui dispose aujourd’hui de 11,5 Md€ d’encours sous gestion (contre 4,8 Md€ en 2015) propose dorénavant toute la palette de produits et services d’une banque privée à commencer par de la gestion privée pure pour personnes physiques mais aussi des holdings patrimoniaux. BPE offre ainsi des services de gestion sous mandat, de gestion de fortune, de financement et de refinancement en cash-out. Sa filiale LBP Immobilier Conseil propose, de son côté, toute la panoplie de produits immobiliers, du Pinel aux monuments historiques.

Jean-Marc Ribes a aujourd’hui pour ambition de développer l’offre. Pour ce faire, à l’heure où les banques ferment leurs agences les unes après les autres, l’homme fort de BPE a, au contraire, décidé d’en ouvrir de nouvelles. Son objectif : atteindre les 130 points de vente d’ici trois à quatre ans contre 80 aujourd’hui. Ceux-ci sont, certes, faciles à ouvrir puisqu’ils s’intègrent dans les différents bureaux de poste français. Sur ce total, 30 centres de gestion privée exclusifs (dont 5 à Paris) devraient voir le jour.

2020 s’est révélé un bon millésime pour BPE avec une collecte brute de 2,2 Md€ et une collecte nette de 1,7 Md€. Le groupe dispose déjà de 2 sources de développement puissante, celle de BPE déjà mais aussi celle de la clientèle de la Banque Postale. A souligner que BPE s’est fait noter dans le cadre d’un indice de positivité des entreprises. Cet indice prend en considération 5 paramètres pour noter chaque entreprise : la mixité et l’inclusion, la satisfaction des collaborateurs, les efforts réalisés pour réduire l’empreinte carbone, l’offre de produits positifs et l’adhésion des salariés au plan stratégique. Selon Jean-Marc Ribes, BPE a obtenu une note en ligne avec celle des entreprises du CAC 40 ayant décidé de contribuer à cet indice. BPE fait notamment de gros efforts à destination des handicapés et a développé une offre de produits forestiers.

BPE cherche aussi à croître par croissance externe. Après avoir raté de peu la société de gestion Meeschaert, elle souhaiterait mettre la main sur une ou plusieurs entités similaires. Symbole de ses ambitions, BPE s’apprête à déménager dans les nouveaux locaux de la Poste, rue du Louvre. « Cette installation viendra asseoir notre image d’interlocuteur rassurant, filiale d’un grand groupe public puissant », assure Jean-Marc Ribes.