04122021

Retour

Banque

Climat : la 2DII va lancer une plateforme pour les épargnants et les CGP

cgp

La 2° Investing Intiative est un groupe de réflexion qui travaille en faveur de l’alignement des marchés financiers et des réglementations sur les objectifs de l’Accord de Paris. Le think tank va donner accès aux personnes intéressées à une base de données sur cet alignement.

La 2° Investing Initiative (2DII), groupe de réflexion indépendant à but non lucratif, œuvre pour que les marchés financiers et les réglementations soient alignés sur l’Accord de Paris de 2015 visant à limiter le réchauffement climatique. Dans le sillage de ce qui existe déjà en Allemagne, ce think tank, qui a été fondé à Paris il y a 10 ans, va prochainement lancer une plateforme, destinée par exemple aux épargnants et aux CGP, qui mettra à la disposition du public une base de données répertoriant le degré d’alignement à l’Accord de Paris et le niveau de controverses de 4.000 fonds.

L’objectif de Thibaut Ghirardi, directeur France, et de Mickaël Mangot, responsable du Programme Retail, est de « réallouer les flux financiers vers la lutte contre le réchauffement climatique ».

Adaptation à la transition

La 2°DII, qui compte plus de 50 collaborateurs, a des bureaux à Paris, New York, Londres, Berlin, Londres et Bruxelles. Elle fonctionne grâce au soutien de ses membres et à l’implication de donateurs ou d’organismes subventionnaires. En plus des études qu’elle effectue et des projets de recherche sur la finance durable qu’elle coordonne à travers le monde (marchés émergents d’Amérique latine, d’Asie et d’Afrique compris), ses experts en finance, en climat et en risques approfondissent ce qui relève de l’extra-financier et développent des outils pour aider les institutions financières et les régulateurs à s’adapter le plus rapidement possible à la transition vers une économie à faible émission de carbone.

« Afin de garantir l’intégrité intellectuelle de nos travaux, explique un porte-parole de la 2DII, nous disposons d’une structure de gouvernance et de financement multipartite, avec des représentants d’un large éventail d’institutions financières, de gouvernements et d’ONG. » Notons que le think tank a co-initié la première réglementation financière liée au climat en Europe et sans doute au monde, l’Article 173 de la loi française sur la transition énergétique, lequel définit les obligations d’information des investisseurs institutionnels (reportings ESG de leurs activités, gestion du risque climat, empreinte carbone des portefeuilles) et les sociétés cotées en Bourse (rapports annuels précisant les risques financiers liés au changement climatique et mesures prises pour les contrôler) concernant leur prise en compte des critères environnementaux et sociaux.

La 2DII a également élaboré les premiers prix internationaux de « divulgation climatique » avec le ministère de l’Environnement et le Trésor français. Enfin, aux côtés du ministère de la Transition écologique et de l’Ademe, elle conduit le projet FinanceClimAct. Celui-ci contribue à la mise en œuvre de la Stratégie nationale bas carbone de la France et du Plan d’action pour une finance durable de la Commission européenne.

ML