16042024

Retour

Marché

RCI banque veut se payer l'Allemagne

Après son le succès de son livret Zesto en France, la banque du constructeur Renault s'attaque à l'Allemagne dès lundi avec d'ambitieux objectifs.

Ce matin, à l'atelier Renault des Champs-Elysées flottait comme une odeur de triomphe. Inconnue du grand public voici encore un an, RCI Banque, la filiale bancaire de Renault, présentait des résultats très encourageants notamment en termes de notoriété. L'an passé, elle a ainsi collecté 893 millions d'euros grâce à son livret Zesto. « Ce qui resprésente 22 250 livrets actifs et une moyenne collectée de 40 000 euros, un niveau bien au-delà de nos attentes » a précisé Philippe Buros, le directeur commercial de la société.

Fort, de ce premier succès, RCI Banque compte bien désormais se faire aussi une place en Allemagne, « le marché d'Europe le plus profond en termes d'épargne privée avec 1742 milliards d'euros ». Pour ce faire, elle lancera dès lundi son premier livret sur le modèle de son aîné français, aux deux différences près que le taux de rémunération sera plus faible (1,85 %) et que le partenaire bancaire ne sera plus le Crédit Mutuel Arkéa mais un acteur local, GAD EG (Groupe Volks-und Raiffeisenbanken). Cette première salve outre-Rhin devrait être suivie du lancement de quatre comptes à terme au mois d'avril.

La France de son côté n'est pas oubliée puisque la société espère pouvoir lancé dès l'été ou la rentrée son nouveau compte à terme. Baptisé Pepito (comme les célèbres gâteaux !) par la grâce d'un dépôt à l'institut national de la propriété industrielle, ce produit devrait fonctionner sur la base de dépôts progressifs.

Avec toutes ces nouvelles commercialisations, RCI Banque s'est fixé pour objectif de collecter 2 milliards d'euros cette année. L'histoire dira quel marché se sera révélé le plus porteur.

 

Mis en ligne le 15 février 2013