24022024

Retour

Marché

La CNCEF valorise le crowdfunding

La Chambre Nationale des Conseils Experts Financiers (CNCEF) vient de lancer une section dédiée à la promotion et au développement du financement participatif.

L’organisation professionnelle propose aux acteurs concernés des outils, services et suivi de la réglementation. Mais aussi une mise en contact pour mieux satisfaire les demandes de financement via cette classe d’actifs.

Les solutions mises en œuvre apporteront aux gestionnaires de plate-forme un volet de connaissances exhaustives des informations juridiques, économiques et de solvabilité sur les candidats émetteurs et/ou emprunteurs, en relation avec toutes les sources du marché.

La valorisation des actifs immatériels des entreprises candidates, via un service unique développé par la CNCEF, sera également accessible dans le panel de services. En complément, la pérennité des emprunteurs sera préservée grâce au déploiement d'une solution de sécurisation des créances clients.

Les impayés représentant entre 25 et 30 % de causes de mortalité des entreprises, les investisseurs/prêteurs seront ainsi assurés d'une saine gestion de l'actif clients par l'entreprise financée. Cette rigueur dans la gestion du poste clients sera également source d'obtention de facilités de trésorerie par les banquiers et factors.

La CNCEF s'est par ailleurs engagée sur l'apport de services aux membres et aux différents acteurs : responsabilité civile professionnelle, pack réglementaire, formations à la création de la structure de crowdfunding. Elle favorisera également l’investissement et/ou le prêt sous la forme de financement participatif. Les plates-formes pourront entrer en contact avec les conseillers en gestion de patrimoine. Cette interconnexion permettra de répondre aux demandes de financement, en prêt, en equity, via le réseau des Conseillers en investissements financiers (Cif) haut de bilan de la CNCIF.

La section Finance Participative souhaite donc bâtir avec les partenaires de ce secteur en cours de structuration, des standards d'exercice (analyse des dossiers, déontologie, RCP, etc.) au bénéfice de la protection des investisseurs et des prêteurs.