27052024

Retour

Marché

Orias : le taux global du renouvellement 2024 plafonne à 92 %


administratif démarche inscriptionLa tendance baissière des inscriptions d’intermédiaires amorcée en 2023 se confirme en 2024, avec 8 800 suppressions d’inscriptions. Les mandataires en assurances et en crédit sont les plus touchés.

 

 

 

  

Le renouvellement annuel des immatriculations a pris fin le 29 février 2024. L’Organisme pour le registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance (Orias) en a tiré les premières conclusions, confirmant un phénomène amorcé en 2023.

Le taux global de renouvellement s’élève cette année à 92,25 %, soit 105 000 inscriptions renouvelées. Un chiffre légèrement supérieur à celui de 88,5 % en 2023, marqué par la réforme du courtage, mais en retrait par rapport aux années précédentes. Les catégories de mandataires d’intermédiaires en assurance (MIA) et en opérations de banque et services de paiement (MIOBSP) présentent des taux inférieurs, respectivement de 89% (MIA) et 89% (MIOBSP).

« Après une longue période de croissance globale du nombre d’inscriptions, avec un effet de plateau entre 2021 et 2022, la tendance de 2023 semble se confirmer en 2024 et indiquerait donc une légère baisse des inscriptions à l’Orias qu’il faudra confirmer ou infirmer selon le dynamisme des nouvelles inscriptions au cours de l’année 2024 », analyse l’Orias.

Il faut préciser que le périmètre des réinscriptions n’a porté cette année que sur 12 catégories au lieu de 13, puisque celle des conseillers en investissements participatifs (CIP) n’existe plus, de même qu’une partie des intermédiaires en financement participatif (IFP), qui ne sont renouvelés qu’à 61 %. Les plateformes de crowdfunding ont en effet dû adopter le statut européen de prestataire de services de financement participatif (PSFP), nécessaire - sauf pour certaines activités d’IFP - à la poursuite de leur activité, et sont donc inscrites sur un registre différent. Le faible nombre de plateformes n’a cependant qu’un impact marginal sur le taux de renouvellement au regard de la masse des intermédiaires.