30052024

Retour

Gestion de Fortune n° 347 - Juin 2023

ImprimerE-mail


Votre choix :


Prix ​​de vente TTC7,80 €
Prix de vente HT 7,64 €
Remise
Prix / Kg:
Choisissez un produit

L'Edito de Patrick Lelong

 Le père Noël est une dorure !

Et, faut-il le rappeler, ce n’est pas un professionnel de la finance. Alors gare aux promesses qui, comme l’affirmait Henri Queuille, président du Conseil sous la IVe République, « n’engagent que ceux qui les écoutent ». A la veille des vacances, les arnaques pullulent. L’AMF et l’ACPR viennent encore de mettre en garde l’ensemble du public contre les agissements d’acteurs non autorisés qui proposent « d’investir » sur le Forex ou sur des produits dérivés dont le sous-jacent repose sur des crypto-actifs. Avec, à la clé, des promesses de gain rapides en pariant sur la hausse ou la baisse de sous-jacents d’indices, d’actions, de devises avec effets de levier… qui se révèlent souvent des retours de manivelles d’une grande violence.

Parmi les victimes, il y a certes, des jeunes, appâtés par des témoignages bidons d’influenceurs, mais aussi des épargnants plus classiques à qui l’on fait miroiter des possibilités de gains auxquelles curieusement n’avaient pas pensé leurs conseils en gestion de patrimoine, leur notaire, leur banquier et leur assureur… Le doyen Vouin, il y a plus de trois décennies, prenait moins de gants que l’AMF quand il affirmait que « ce sont les escroqués qu’il faut enfermer car ils agissent toujours dans l’espoir d’un gain surnaturel ». Ne soyons pas si vindicatifs, encore que… Les professionnels de la finance ne relèvent pas du domaine de la voyance mais de celui de la réflexion, de la compétence, de l’adaptation et de la protection du patrimoine. Ils n’opèrent pas de miracles mais préservent, font progresser dès que cela reste envisageable l’épargne de leurs clients.

Alors méfions-nous des promesses de rendements élevés, des affaires à saisir sur le champ, de la nécessité de garder pour soi l’information du siècle à ne pas diffuser, sous aucun prétexte (sauf à ses proches amis, comme cela on est moins seul, car il n’y en aura pas pour tout le monde).

Et ajouterons-nous, tant mieux ! Aujourd’hui, ce sont surtout les réseaux sociaux qui véhiculent de tels pièges, la commercialisation de nos données en particulier bancaires, les faux sites, les usurpations d’identité…

Les pouvoirs publics, tout comme les spécialistes de la cyber sécurité, insistent sur la mise en place de réflexes élémentaires, indispensables pour éviter les piratages et autres tentatives d'escroqueries : ne jamais télécharger de pièces jointes d'un émetteur inconnu, ne jamais communiquer de RIB, de mots de passe ou de codes confidentiels, et effectuer les mises à jours de ses messageries, portables, ordinateurs.

Protégeons les plus vulnérables, parents âgés, adolescents, en les encourageant à nous parler des sollicitations dont ils sont l’objet.

Nous aurons, le mois prochain, l’occasion de passer au crible, techniques, mensonges et précautions à prendre pour ne pas tomber dans les filets de ces escrocs. « A coeur vaillant, rien d’impossible ». Merci Jacques Coeur.