22052024

Retour

Assurance vie

Assurance vie : près d’un Français sur deux possède au moins un contrat

Selon un sondage Assurancevie.com/Ipsos, 45 % des Français détiennent un contrat d’assurance vie. Ils l’ont souscrit surtout pour se constituer une épargne et pour transmettre un capital après le décès.

L’assurance vie séduit toujours autant les Français. Selon un sondage réalisé début mai par Ipsos pour le compte du courtier en ligne Assurancevie.com, 45 % des Français détiennent au moins un contrat d’assurance vie. Dans le détail, 60% de la génération des 55-75 ans en ont souscrit un. A l’inverse, seuls 29% des 18-34 ans en détiennent un.

Les intentions de souscrire sont à un niveau élevé : parmi les 45% de détenteurs, 3% indiquent envisager d’en ouvrir au moins un autre. Parmi ceux qui n’en détiennent pas, 12% indiquent qu’ils ont l’intention d’en souscrire un prochainement. Parmi les Français qui détiennent un contrat, 39% l’ont souscrit depuis plus de 8 ans.

Le principal motif pour ouvrir un contrat d’assurance vie est de se constituer et valoriser une épargne (35 % des répondants). Vient ensuite le désir de transmettre un capital au décès (33%), puis celui de trouver un complément de revenu pour la retraite (22 %).

Une perception de l'assurance vie en ligne en demi-teinte

Assurancevie.com a également interrogé les Français sur leur perception de l’assurance vie en ligne. S’ils mettent en avant la  compétitivité des frais (pour 40 %), la solidité de la compagnie d’assurance (30 %) puis la qualité du fonds en euros et son taux de rendement (27 %). « Les épargnants semblent avoir compris que dans un contexte de taux bas, les fonds en euros des contrats internet se démarquent par leur bonne résistance », selon Édouard Michot, président d’Assurancevie.com.

Mais pour 31 % des détenteurs d’assurance vie le fait de ne pas avoir de contact avec un conseiller les détourne du canal internet et pour 40 %, les freins sont le manque de connaissances ou de compréhension du système et du produit.

Toutefois l’assurance vie en ligne gagne du terrain : seuls 4 % des contrats de plus de cinq ans ont été souscrits sur Internet. En revanche, ils représentent 9 % des souscriptions réalisées ces cinq dernières années.

* Sondage réalisé début mai auprès d’un panel représentatif de la population française de 2 126 personnes âgées de 18 à 75 ans.