01022023

Retour

Assurance vie

Placement-direct.fr opte pour un taux plancher garanti au titre de 2023


assvie11Dans l’optique de rassurer la clientèle qui se pose de nombreuses questions, la plateforme digitale propose de rémunérer à 2,25% minimum les fonds en euros de ses contrats d’assurance vie et PER à l'horizon d'un an.

L’univers de l’assurance vie fourbit ses armes pour gérer la faiblesse des taux de rendement du fonds en euros et rassurer les épargnants dans le contexte compliqué qu’ils subissent depuis près d’un an. Il y a ceux qui augmentent sensiblement le taux de rendement garanti (sans toutefois tutoyer les niveaux de l’inflation actuels) et puis il y a ceux qui imaginent des solutions alternatives.

C’est le cas de Placement-direct.fr qui annonce un taux minimum garanti (TMG) de 2,25% pour…. 2023 sur le fonds en euros de ses contrats assurés par SwissLife (Placement-direct Vie, PER Placement-direct et Darjeeling). La plateforme en ligne fait ici le pari d’apporter une réponse rassurante à ses clients en proposant un taux plancher garanti l’année prochaine, au titre de 2023. Soit une offre concurrentielle à celle des banques qui multiplient actuellement les propositions de compte à terme rémunérés entre 3 et 5%.

« Dans une période d’instabilité marquée par de multiples inquiétudes - sanitaires, climatiques, géopolitiques ou encore inflationnistes, les épargnants ont plus que jamais besoin de visibilité sur la future rémunération de leurs placements », explique Gilles Belloir, Directeur Général de Placement-direct.fr.

Cette garantie de rémunération, nette de frais de gestion, s’applique à tous les nouveaux versements effectués en 2023 sur le fonds en euros dès lors que le contrat présente une part en unités de compte supérieure ou égale à 60%.

« Nous prônons depuis de nombreuses années une bonne diversification des placements entre des supports en unités de compte minutieusement sélectionnés et le traditionnel fonds en euros. C’est la clé d’une performance satisfaisante sur le long terme », ajoute Gilles Belloir.

PBB